mormon.org Monde entier

Bonjour, je m’appelle vivian muñoz

  • Vivian Muñoz
  • Vivian Muñoz
  • Vivian Muñoz
  • Vivian Muñoz
  • Vivian Muñoz
  • Vivian Muñoz
  • Vivian Muñoz
  • Vivian Muñoz

À propos de moi

Je suis mormone. Je suis née dans une des premières familles membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours de mon magnifique pays, le Chili. Étant petite fille, tel un véritable « rat de bibliothèque », je dévorais les livres, j’étais studieuse et j’aimais apprendre. Plus tard, cet amour des études s’est dirigé vers les sciences et le domaine de la médecine. J’ai étudié à l’Université du Chili, dont j’ai obtenu le diplôme de médecin, et j’exerce depuis vingt-sept ans dans le traitement des maladies liées au comportement alimentaire, tels que l’obésité et le diabète. Durant une quinzaine d’années, j’ai travaillé sur plus d’une chaîne de télévision comme invitée dans les émissions du matin pour enseigner aux gens à mieux se nourrir, parvenant ainsi à ce que beaucoup s’intéressent véritablement au sujet. Quelle belle opportunité de pouvoir enseigner les principes de l’Évangile, comment traiter son corps comme un temple, comme mes instructeurs me l’ont enseigné à l’Église de même qu’à l’université !!! J’ai épousé un homme admirable, ancien missionnaire pour l’Église en Argentine, et nous avons eu sept enfants adorables, nous avons aussi deux petits-fils et une petite-fille née en août 2015. Je suis extrêmement heureuse d’être membre de l’Église. C’est merveilleux de savoir que Jésus est le Christ, notre Sauveur, et l’exemple à suivre… Et que les familles ne doivent pas disparaître lorsque « la mort nous sépare » – elles peuvent vivre éternellement !!! Et je sais comment !

Pourquoi suis-je mormon(e) ?

J’ai eu la bénédiction de naître dans une famille qui connaissait déjà la vérité de l’Évangile, ainsi mes premiers pas furent guidés par une lumière juste. Plus tard, j’ai accompli ma scolarité dans une école catholique, qui était ce qu’il y avait de mieux dans la ville où j’ai grandi (et c’est la raison pour laquelle mes parents m’y ont inscrite). Apprenant alors à connaître cette religion d’une part, et l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours d’autre part, je fus capable de savoir par moi-même, en toute certitude, que le royaume de Dieu sur terre et son autorité, ainsi que la vérité entière, se trouvaient dans l’Église dont mes parents m’avaient enseigné la doctrine. J’ai obtenu, dans mon for intérieur, des réponses à mes prières, et Dieu m’a confirmé que c’était la vérité et le meilleur endroit où je pourrais me trouver et élever mes enfants.

Histoires personnelles

Comment le Saint-Esprit vous-a-t-il aidé ?

Depuis mon plus jeune âge, je fais l’expérience unique et personnelle de communiquer avec mon Créateur à travers mes prières. À de nombreuses occasions, j’ai eu des sentiments, des pensées et une sensation de paix et de réconfort, et je me suis sentie guidée lorsque je lui ai demandé son aide et des réponses à mes questions. Je me souviens, enfant, de nuits sombres, froides et pluvieuses, où je me réveillais terrorisée et me mettais alors à prier avec foi, demandant à Dieu de calmer mes frayeurs. Je ressentais alors une grande paix, et, alors que la peur me quittait, une douce sensation de chaleur venait, accompagnée d’un sentiment de sécurité, car je savais qu’il était là, près de moi, et me connaissait, que j’étais importante pour lui, qu’il m’aimait et désirait ce qu’il y avait de mieux pour moi. C’est la raison pour laquelle, à travers le Saint-Esprit, Dieu communique réellement avec moi pour tout ce que je lui demande avec foi. De même, à chaque fois que je le suppliais angoissée de m’aider à retrouver une chose importante que j’avais perdue, je revenais aux endroits où j’avais déjà cherché, et, souvent, je retrouvais ce qui avait été égaré, mais seulement après que je le lui ai demandé, pas avant. Plus tard, lorsque j’étais plus âgée, à chaque occasion où je faisais la connaissance d’un jeune homme que je trouvais intéressant, je me tournais vers mon Père céleste pour être guidée et lui demander de m’aider à savoir si c’était la personne avec laquelle je serais la plus heureuse. Chaque fois j’ai reçu une réponse. À de nombreuses reprises ce fut un « non », mais une fois, la seule, ce fut un « oui » ! Et comme ce jour fut merveilleux !

Comment je vis ma foi

Chaque dimanche, notre famille se lève tôt pour aller à l’église où nous renouvelons les alliances contractées le jour de notre baptême. Je trouve merveilleux de savoir que, même si nous ne nous voyons pas souvent, mes enfants Andrea et Francisco, qui sont mariés, font la même chose où ils habitent, et sont impliqués dans les mêmes activités que nous, avec leurs propres enfants. Nous sommes toujours liés les uns aux autres !!! À 5 h du matin, Augustin (quatorze ans) et Elizabeth (seize ans) sont déjà levés, tout comme l’étaient leurs aînés à leur âge, pour assister à leur classe d’Écritures (le séminaire), à 6 heures du matin à l’église, du lundi au vendredi, et de là ils se rendent à l’école (exactement comme je le faisais à cet âge-là, et pendant quatre ans !!!). On ressent de la joie dans son âme quand on entend, de la part d’un instructeur inspiré, les vérités éternelles de notre Dieu et qu’on reçoit tant de réponses aux questions qu’on se pose dans sa jeunesse et qui ont une portée éternelle. Je ne peux imaginer ma vie sans l’Église. La plus grande partie de mon bonheur en tant que fille, sœur, épouse et mère vient de ce que j’ai appris et dont j’ai fait l’expérience tandis que je m’efforce de vivre l’Évangile de Jésus-Christ.