mormon.org Monde entier

Bonjour, je m’appelle Steve

  • Steve Brouggy
  • Steve Brouggy
  • Steve Brouggy
  • Steve Brouggy
  • Steve Brouggy
  • Steve Brouggy
  • Steve Brouggy
  • Steve Brouggy

À propos de moi

Je suis né dans la famille moyenne typique des années soixante avec une maman et un papa, un frère et une sœur et, jusqu’à l’âge de dix ans, j’ai vécu dans une insouciance heureuse. Pour des raisons que j’ignorais à l’époque, mon père s’est suicidé juste avant mes onze ans, laissant ma mère avec trois jeunes enfants, un avenir incertain et un cœur brisé. Les cinq ou six années qui ont suivi ont été profondément perturbantes pour toute ma famille, nous laissant partir chacun de son côté, presque entièrement privés de l’amour dont je me souvenais dans ma prime enfance. À peine deux ans plus tard, j’ai découvert une passion qui allait finalement guider mon avenir… la moto. Une année après avoir acheté ma première moto, je me suis retrouvé sur un circuit, prêt à m’embarquer dans ce que j’espérais être une carrière de pilote professionnel. Malheureusement, ça n’a pas abouti, j’ai donc fait mien le vieil adage « ceux qui n’arrivent pas le faire, l’enseignent », ce qui m’a amené à enseigner, à travers le monde, à des milliers de motocyclistes comment aller plus vite et en toute sécurité. Même si je me considère comme extrêmement chanceux de pouvoir faire de ma passion mon gagne-pain, ma plus grande joie me vient de ma famille. J’ai la bénédiction d’avoir épousé ma meilleure amie et mon âme sœur et, ensemble, nous avons trois merveilleux enfants. Les expériences de ma vie m’ont montré que quelle que soit la situation dans laquelle on est né, et le lieu où l’on a grandi, on peut absolument tout changer. Si on veut quelque chose dans la vie, vous doit simplement faire son choix et agir.

Pourquoi suis-je mormon(e) ?

Je pense que, comme pour tout le monde, mon éducation et les expériences de ma jeunesse m’ont donné de grandes leçons de vie. Même si je n’ai pas été élevé dans l’Église, ni avec d’autres croyances religieuses, aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu un grand sens du bien et du mal. Après un échec dans ma carrière de pilote de moto et l’échec de mon premier mariage, j’ai rencontré une fille merveilleuse, enthousiaste et amusante. Karen. Elle était mormone, mais n’avait pas été pratiquante pendant la plus grande partie de sa vie. Au fil des mois, nous avons commencé à avoir des sentiments réciproques et ce qui avait commencé comme une amitié est devenu de l’attirance et finalement de l’amour. Bien qu’aucun d’entre nous n’ait eu l’intention de nous lancer dans une relation durable, nous nous sommes de plus en plus rapprochés l’un de l’autre. C’est à ce moment que Karen a décidé qu’avant de s’engager avec moi, elle devait être fidèle à elle-même et comprendre véritablement quelle direction sa vie devait prendre. En y réfléchissant bien, elle a décidé qu’en réalité elle croyait en Jésus-Christ et avait besoin, avant toute chose, de suivre sa propre voie. C’était à moi de décider si je voulais la suivre. J’étais troublé et embarrassé. Cette personne que j’avais appris à aimer se dirigeait vers un chemin très différent, que je ne comprenais pas vraiment. Je n’avais pas le choix : il fallait que je comprenne dans quelle direction elle allait ; ensuite, il me faudrait décider par moi-même si c’était ainsi je voulais vivre. Après quelques mois d’étude, de méditation, d’analyse et de prière, j’en suis arrivé à ma propre conclusion sur la véracité de l’Évangile. Depuis lors, j’ai joui des bénédictions d’une vie en harmonie avec les enseignements du Sauveur. Même si nous avons eu et continuons à avoir beaucoup de difficultés, je sais que Jésus-Christ est là, tout près de moi. Au fil des années, beaucoup de gens ont remis en question ma conversion à l’Église, mais je leur rappelle simplement qu’une vérité est une vérité, quelle que soit la façon dont on y arrive. Et je ne peux pas nier la véracité de l’Évangile.

Comment je vis ma foi

J’ai eu la chance de servir à l’Église dans beaucoup de domaines. Que ce soit dans des appels à travailler avec les jeunes gens, dans le programme missionnaire, comme instructeur de la classe de Doctrine de l’Évangile à l’École du Dimanche, comme chef de groupe des grands prêtres ou avec les jeunes adultes seuls, j’ai eu la chance de m’engager dans beaucoup de bonnes œuvres au sein de l’Église. En dehors de mon service dans l’Église, j’ai toujours essayé de vivre de manière à être en accord avec les principes de l’Évangile. Dans mes nombreuses transactions d’affaires et en tant que chef d’entreprise, j’ai toujours recherché la manière juste de faire les choses. Quand les employés, les clients, les sponsors et les supporters savent tous que vous agissez avec une honnêteté et une intégrité totales, les relations et le niveau de confiance qui se créent peuvent durer toute une vie. J’essaie également d’être un exemple et un bon conseiller pour mes enfants. J’espère que, grâce à l’exemple de ma foi en Jésus-Christ, je pourrai les aider à trouver leur propre voie pour suivre des principes justes dans ce monde.