mormon.org Monde entier

Bonjour, je m’appelle Mike Turvey

  • Mike Turvey
  • Mike Turvey
  • Mike Turvey
  • Mike Turvey
  • Mike Turvey
  • Mike Turvey
  • Mike Turvey
  • Mike Turvey

À propos de moi

Mes merveilleux parents ont été mariés soixante-deux ans, avant que ma mère décède. J’ai trois sœurs géniales, ainsi que des neveux, une nièce, des petites-nièces et petits-neveux. Je suis marié à Sarah depuis vingt-et-un ans, et je suis le père de Dave, Zach, Warren, Jazzy et Ben. J’habite dans le cœur du Wiltshire (Angleterre) et je suis un honnête et pragmatique « Moonraker » (surnom des habitants de ce comté). Dans ma jeunesse je grimpais aux arbres et faisais souvent des bêtises ! Je livrais aussi les journaux. Je suis allé à l’école du village, puis à l’école secondaire en ville pendant cinq ans où j’ai joué dans l’équipe de football. Une année, j’ai été champion du 800 m et j’ai aussi joué au rugby. J’ai quitté l’école à seize ans pour faire un apprentissage en mécanique, ce qui ne m’a jamais vraiment plu, mais je m’y suis tenu et j’ai « purgé ma peine ». Étant un philosophe né, j’ai été déçu par le travail, la politique, la religion et la vie en général et j’ai sérieusement médité sur le but de la vie. J’ai passé quelques années à faire de l’auto-stop à travers les États-Unis, l’Afrique du Nord, le Moyen-Orient, l’Europe et l’Asie Mineure, à dormir à la belle étoile, à chercher des réponses et du réconfort pour mon âme troublée, trouvant des petits travaux à faire pour subvenir à mes besoins. J’ai réellement trouvé Jésus-Christ en Israël et j’ai commencé à chercher son Église. Plus tard, dans ma ville natale, j’ai rencontré deux jeunes missionnaires qui m’ont enseigné les principes de l’Évangile. J’ai su que c’était vrai. Avec ma magnifique femme Sarah, nous avons monté notre entreprise de nettoyage de tapis et moquette/rénovation après inondation/extermination de nuisibles. J’aime réellement mon Sauveur, ma femme, mes enfants et ma famille.

Pourquoi suis-je mormon(e) ?

Bien que j’aie eu la chance d’être élevé par des parents gentils et aimants, j’ai trouvé que c’était difficile probablement parce que je souffrais de ce qui est maintenant bien connu sous le nom d’un trouble du déficit de l’attention. Pour résumé, ce trouble m’a amené à tout remettre en question, aussi bien les choses que les gens, à perdre le nord et ça m’a pas mal démoli. Pour échapper à l’ennui et à la frustration, je me suis senti poussé à voyager pour nourrir mon âme affamée et mon esprit curieux. Peu avant le début de mon voyage en stop, à la recherche d’un nouveau monde, j’ai écrit à la graisse noire, sur le mur de l’usine : « FAITES-MOI SORTIR DE LÀ ». (un peu comme dans « Fourmiz » !) J’étais enfin LIBRE. C’est du moins ce que je croyais. Bien que je me sois fait beaucoup d’amis de tous horizons et que j’ai sans conteste vécu de folles expériences positives et négatives, j’éprouvais toujours un grand vide. Je suis reconnaissant d’avoir appris, des années plus tard, que ma chère maman levait les yeux vers la lune chaque soir et suppliait notre Père céleste de m’instruire, me protéger, m’aider et me guider. Je me suis souvenu d’un grand nombre des bonnes choses que mon père avait essayé de m’enseigner (voir « Énos » dans le Livre de Mormon). Ma recherche de la vérité avait commencé. Alors que je travaillais en Israël, je me suis retrouvé, une bible à la main, à regarder vers le ciel et à demander à Dieu de m’aider dans ma recherche de paix et de soulagement de mes tourments. Et s’il y avait une vérité, qu’il m’aide à la trouver, ceci, s’il existait ou se souciait suffisamment de moi. Je témoigne qu’en une fraction de seconde, j’ai eu l’impression que chaque mot de ce livre pénétrait chaque molécule de mon être. Comment était-ce possible ? Et que s’était-il passé ? J’ai appris plus tard que c’est le Saint-Esprit qui avait agi ! J’avais reçu un témoignage spirituel de Jésus-Christ. J’étais enthousiaste, reconnaissant et cependant troublé. Et maintenant ? Il était temps de passer à autre chose… auto-stop direction la maison ! J’ai récupéré mon ancien travail, « FAITES-MOI SORTIR DE LÀ » toujours sur le mur ! Le jour même où j’ai prié sincèrement pour être pardonné et guidé, un membre de l’Église est arrivé à l’usine et m’a présenté plus tard aux missionnaires. Le même Saint-Esprit m’a témoigné que Joseph Smith était un prophète de Dieu ! Merci pour tout Seigneur. Carpe Diem !

Comment je vis ma foi

Peu après m’être joint à l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, j’ai été ordonné prêtre, ce qui m’a donné l’autorité de participer à certaines ordonnances sacrées telles que la bénédiction de la Sainte-Cène hebdomadaire, symbole de la dernière Cène de Jésus-Christ qui précéda ses souffrances et sa crucifixion, et aussi l’autorité de baptiser de nouveaux membres. J’ai toujours considéré cela comme un grand honneur. Même si je n’ai pas fait d’études, si je n’ai pas de diplôme de théologie, ou si je n’ai jamais été un spécialiste de la Bible, j’ai découvert que ma vie a un sens et un but inspiré par le fait que l’apôtre Pierre était pêcheur quand Jésus lui a dit : « Viens et suis-moi. » Nous sommes appelés par inspiration divine pour servir dans l’Église. Les appels nous donnent l’occasion de progresser, d’apprendre et d’aimer les personnes que nous servons. Puisqu’il n’y a pas de clergé rémunéré dans l’Église, cela demande parfois quelques sacrifices parce que nous sommes tous très occupés, mais quand je mets l’œuvre de Dieu en priorité, il me semble que j’ai plus de temps pour faire d’autres choses et à mon avis, les bénédictions sont plus grandes que tout ce que l’argent peut acheter. Je suis le dirigeant des Jeunes Gens dans notre assemblée locale. J’instruis et j’aide les garçons de douze à dix-huit ans à acquérir une forte moralité et la foi en Dieu, et à apprendre à s’aimer et se servir les uns les autres. Je suis bien aidé et soutenu par mon assistant Ieuan qui a fait une mission au Japon. Il était là-bas au moment du tremblement de terre et il a pu aider. C’est un garçon formidable, il enseigne des expressions japonaises à mon plus jeune fils Ben et aussi la culture qu’il aime puisqu’il est fou de mangas ! Notre évêque est génial. Il a acheté un vieux trike (moto à trois roues) de 175 cc que nous réparons. Nous jouons beaucoup au foot, nous allons camper, faire du rappel, du canoë, du tir sur cible, nous mangeons des pizzas, apprenons les bases de la survie et jardinons pour les personnes âgées. Que du bonheur ! J’ai aussi la responsabilité, avec un autre frère, de rendre visite chaque mois à trois familles, pour leur apporter un message d’amour et de soutien, et de l’aide matérielle si nécessaire. J’ai aussi travaillé sur de nombreux projets de bienfaisance au fil des ans. J’adore !