mormon.org Monde entier

Bonjour, je m’appelle Michael

  • Michael Pye
  • Michael Pye
  • Michael Pye
  • Michael Pye
  • Michael Pye
  • Michael Pye
  • Michael Pye
  • Michael Pye

À propos de moi

Je m’appelle Michael et je suis ostéopathe au Royaume-Uni. J’enseigne aussi l’ostéopathie à l’université à temps partiel. Je passe la plupart de ma vie professionnelle à aider des gens qui souffrent physiquement. Les ostéopathes manipulent en douceur pour diagnostiquer et traiter un large éventail de problèmes physiques. Je me sens très privilégié de pouvoir passer du temps avec des personnes au moment où elles sont peut-être le plus vulnérable. J’aime vraiment mon travail. Je suis aussi marié et père de deux adolescents. Je suis très reconnaissant de ma famille. Elle est ce que j’ai de plus précieux.

Pourquoi suis-je mormon(e) ?

J’ai connu l’Église quand deux de ses représentants ont frappés à la porte de la maison de mes parents et que mon père les a invités à nous donner leur message. À onze ans, j’ai trouvé ça passionnant d’écouter ces deux jeunes Américains. Je n’avais aucune expérience de la religion et mon esprit était vierge de toute idée préconçue. Ils m’ont d’abord enseigné comment prier, puis mis au défi de le faire moi-même et de demander à Dieu si ce qu’ils m’enseignaient était vrai. Je me souviens m’être senti plutôt ridicule, quand agenouillé sur mon lit, j’ai fait ma première prière, mais je me souviens encore aujourd’hui de la réponse que j’ai presque immédiatement « ressentie ». Je me suis senti si bien intérieurement. J’aimais ce sentiment et je crois que ça a été le début de ma relation avec Dieu. J’ai demandé à me faire baptiser et je ne l’ai jamais regretté depuis. Je continue de ressentir que Dieu est près de moi et qu’il veille sur ma famille. J’ai toujours eu l’impression d’être l’un des enfants préférés de Dieu, mais je pense qu’il fait ça pour tous ceux qui prennent la peine d’essayer d’écouter. Mes croyances n’ont pas de fondement rationnel. J’ai été formé à la démarche scientifique et je suis pleinement conscient des arguments avancés par la voix moderne de la raison et de la science. Je ne peux prouver l’existence de Dieu, néanmoins, je crois et j’ai la foi que je suis sur le bon chemin. Cela continue à m’apporter du réconfort et de la force et je serai toujours reconnaissant envers les deux jeunes hommes qui ont frappé à la porte de mes parents il y a plus de trente ans.

Comment je vis ma foi

Je suis très impliqué dans la vie de ma paroisse : je travaille bénévolement dans l’épiscopat et je suis en particulier responsable des jeunes. Je passe un soir par semaine avec nos jeunes à participer à des activités diverses, qui vont du sport à l’apprentissage de nouvelles compétences, en passant par le service, comme le nettoyage du jardin d’un membre âgé de la paroisse. Ces activités permettent à nos jeunes de passer des moments ensemble pour renforcer leur amitié et développer leur foi. J’aide aussi notre évêque, qui est un dirigeant non rémunéré de notre paroisse, à répondre aux besoins des membres. Cela peut vouloir dire réconforter des personnes seules ou endeuillées, aider quelqu’un qui vient de perdre son travail à en retrouver un, ou tout autre soutien nécessaire. Cela peut être exigeant, mais ça fait du bien d’essayer d’aider.