mormon.org Monde entier
Amélie: mère, français, angleterre, dépression, Mormon.

Bonjour, je m’appelle Amélie

À propos de moi

Je suis née en France où j'ai grandi avec mes parents et mes 3 frères et soeur. J'ai quitté mon pays natal par amour: j'ai rencontré un gentil jeune homme d'Outre-Manche avec qui je suis mariée avec 3 enfants et un chat déjanté! J'ai un DESS en Urbanisme et Environnement, et je suis en train de faire une license en Français Langue Etrangère (lorsque ma vie familiale m'en laisse le temps). J'ai travaillé en tant que prof de français, avant de rester à la maison pour élever ma tribu. J'aime travailler et j'ai eu beaucoup de plaisir à enseigner mes élèves puis à les voir réussir à leurs examens puis entrer à l'université. J'espère pouvoir reprendre mon travail dans quelques temps, lorsque mes enfants seront assez grands pour ne plus avoir besoin de moi constamment. J'adore tout ce qui touche aux arts et aux travaux manuels: musique en tous genres, peinture, dessin, écriture, photographie, théatre, cinéma... J'adore aller voir des spectacles et des films, et bricoler avec les enfants et les copines. J'adore aussi lire! Je dévore les livres autant que le chocolat! Mon autre grande passion c'est la nature. Je suis fan de botanique et j'adore aller me promener n'importe où tant qu'il y a des arbres et des fleurs. Rien de plus relaxant pour moi que la rugosité de l'écorce d'un arbre sous la main, les senteurs sucrées des fleurs et l'odeur de pluie dans la campagne.

Pourquoi suis-je mormon(e) ?

Mes parents se sont convertis à la religion mormone avant ma naissance. J'ai été élevée dans la foi mormone. Je vivais donc la religion via le témoignage et la conviction de mes parents, sans avoir vraiment un témoignage de Dieu et du Christ bien à moi. A la fac, certaines circonstances dont une grosse dépression m'ont fait décider de ne plus aller à l'église et de mettre de côté ma religion. Je voulais être une étudiante comme les autres, vivre ma vie libre des contraintes de la religion. Pourtant malgré mon apparente liberté, j'ai vite réalisé que mon nouveau mode de vie ne me rendais pas plus heureuse, au contraire! J'avais plus de problèmes, je me sentais plus mal, rien n'allait comme je le souhaitais... Un jour que rien n'allait plus, je me suis effondrée à genoux et j'ai déversé mon coeur à Dieu, peut-être pour la première fois de ma vie de manière sincère. Le sentiment que j'ai ressenti alors est presque indescriptible. Alors que mon coeur était oppressé quelques minutes auparavant, j'ai ressenti un soulagement et une paix immense. J'ai eu la conviction à ce moment-là que Dieu m'avait écouté, qu'Il m'aimait, et que mes péchés et mes peines m'étaient otés. J'ai alors réalisé que cela était possible grâce au sacrifice du Christ, et que le Seigneur avait pris mes péchés et mes peines sur lui. J'avais trouvé enfin mon témoignage en Dieu et en Son fils Jésus Christ. Je suis retournée à l'église. Depuis j'ai découvert la véracité des principes enseignés dans l'Eglise de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours. J'ai trouvé la foi. Elle m'aide à vivre et à grandir, à devenir une personne meilleure. Mon témoignage de Dieu grandit constamment depuis.

Comment je vis ma foi

Personnellement je pense que c'est plutôt l'inverse: c'est ma foi qui me fait vivre. J'ai montré des signes de dépression chronique depuis que j'ai 12-13ans. Je voyais toujours tout en négatif. Ma foi m'a permis de voir les choses de façon plus positive. Plus le temps passe et mieux j'arrive à gérer mes crises de déprime et à passer les périodes difficiles sans sombrer. Ma foi m'a sauvé à un moment de ma vie où j'étais au plus mal. Elle m'a donné de la stabilité. Moi qui me trouvait inutile et sans valeur, j'ai pu découvrir que je pouvais être utile aux autres à travers de nombreux aspects de ma vie de chrétienne. Je me suis découvert des talents et des compétences. J'ai découvert ma valeur aux yeux de mon Père Céleste. En ce moment je m'occupe des femmes de ma paroisse. Je participe à l'organisation d'activités mensuelles pour que nous puissions nous rencontrer, échanger des idées, faire des activités spirituelles et/ou récréatives ensemble, créer des liens d'amitié. J'aime passer du temps avec les autres femmes de notre congrégation. Je sais qu'elles sont au bout du fil si j'ai besoin d'aide temporelle et/ou spirituelle. J'enseigne également les principes de l'évangile une fois par mois lors des réunions dominicales. Je considère cette tâche comme un privilège: cela me permet de connaître mieux l'évangile du Christ et de grandir spirituellement tout en le partageant. Les Ecritures et la prière sont aussi pour moi une grande aide, qui renforce ma foi, et m'aide à lutter contre la dépression. Je trouve du réconfort à épancher mes problèmes à mon Père Céleste, et Il m'a souvent bénie en me permettant de supporter des problèmes que je ne me sentais pas la force de surmonter. Je trouve toujours des Ecritures pour me donner du courage et une paix spirituelle lorsque j'en ai besoin. Ma foi c'est en gros ce qui fait que je suis moi. C'est une partie de mon identité. Je ne serais pas la même si je n'avais pas ma foi et ne la vivais pas comme je la vis aujourd'hui.