mormon.org Monde entier
Eolia: convertie, maman, blog, expatrié, Mormon.

Bonjour, je m’appelle Eolia

À propos de moi

Je suis née en région parisienne. Mes parents ont déménagé dans le Sud de la France. Après leur divorce, j'ai vécu avec ma mère et ma grand-mère près de Perpignan, et ce toute mon enfance. J'ai étudié l'histoire à l'université, souhaitant devenir soit journaliste, soit professeur des écoles. J'ai toujours eu l'idée et le désir de faire un métier où je pourrais être utile aux autres et leur permettre d'acquérir des connaissances. La vie faisant, j'ai travaillé comme assistante administrative pendant cinq ans avant de choisir un congé parental afin d'être présente pour mes enfants. Mon fils de 5 ans et ma fille de 2 ans m’apprennent chaque jour que les plus grands défis de la vie ne sont pas ceux amèneront à la renommée de type VIP, mais ceux qui fortifient mes valeurs, aiguisent mes connaissances et élargissent mon amour. Mon mari est aimant et a choisi de placer sa famille avant toutes autres choses. Nous vivons jour après jour les principes de l'Evangile. Nous ne sommes pas parfaits. Nous faisons les efforts nécessaires pour être unis et charitables avec nos proches. Ce qui nous permet de dire que, malgré les épreuves et les soucis, nous sommes heureux.

Pourquoi suis-je mormon(e) ?

Mes parents, baptisés catholiques mais non-pratiquants, ont jugés à ma naissance que c'était à moi de choisir ma voie. En grandissant, j'ai toujours éprouvé le sentiment que Dieu existait et que Jésus avait vécu et était mort pour nous. A chaque visite dans un édifice religieux, je ressentais que le lieu était spécial et j'y priais. Cela m'apportais beaucoup de paix. Néanmoins, aucune Eglise ne me convenait. Et puis j'ai fait la connaissance de Nelly. Par son exemple et l'amitié que nous avions, elle m'a introduit à ce "monde" que je recherchais: là où les valeurs sont vécues, où ma compréhension de l’Évangile pouvait grandir à son rythme, et où je me sentais pleinement Moi. Je n'ai jamais été attirée par les boissons alcoolisés ou la cigarette.On me considérait comme trop coincée. Pourtant je suis souriante, dynamique et généreuse. Un soir où j'étais très malheureuse, j'ai prié à haute voix, seule dans ma chambre d'étudiante: Que Dieu me montre la voie qu'il pensait être la meilleure pour moi car je ne savais plus que faire! La réponse à ma prière fut de rencontrer des jeunes qui avaient les mêmes principes que moi. Je me souviendrai toujours de ma première visite à la paroisse de Perpignan. J'ai ressenti le Saint Esprit si fort! Et personne ne me montrait du doigt ou ne me mettait dans une situation de gêne. Tout ce que les missionnaires m'enseignèrent était déjà des choses auxquelles je croyais. Je me suis fait baptisé trois mois plus tard.

Histoires personnelles

Comment le Saint-Esprit vous-a-t-il aidé ?

Le Saint-Esprit m'a aidé à de nombreuses reprises dans ma vie. Au début de ma conversion, je n'avais pas toujours conscience qu'il me guidait dans certains choix ou me demandait d'agir d'une certaine manière... Mais maintenant, 8 ans après mon baptême, je m'efforce chaque jour de ressentir sa présence car je sais combien son aide est précieuse. J'ai déjà entendu sa voix, légère, douce et diffuse... et pourtant si proche comme si on me soufflait mon nom à l'oreille. Cette fois-là, j'ai pu éviter un accident à mon fils. Je l'ai ressenti en d'autres occasions comme lorsque je veux rendre service à une amie. Il me console dans les situations difficiles ou douloureuses et il éclaire mon intelligence pour les choix du quotidien et ceux plus critiques. Il est le compagnon de route que nous devrions tous rechercher. Je prie tous les jours mon Père Céleste afin qu'il accorde l'aide de son Esprit Saint à ma famille.

Comment je vis ma foi

Quand on me demande si c'est difficile d'être membre de mon Eglise, j'ai toujours envie de sourire et de répondre : "Et de faire un choix juste? un choix basé sur l'Amour? penses-tu que c'est difficile?" Etre Mormone, c'est cela. Suivre l'exemple du Christ en basant nos interactions avec les autres sur les faits suivants: 1/ nous sommes tous enfants de Dieu; 2/ pour être sauvé, il est nécessaire de vivre une vie juste en esprit, en action et dans notre coeur. 3/ nous sommes imparfaits et perfectibles. Les erreurs, tout le monde en fait. C'est le comportement que nous avons après ces erreurs qui déterminent si nous agissons de manière juste et aimante ou si on choisi la facilité qui mène, un jour ou l'autre, au malheur. Le repentir est là pour nous aider à nous remettre sur pied et aller de l'avant. 4/ nous gardons la foi en Dieu, notre père Eternel, en son fils Jésus-Christ (notre Frère, notre ami, notre Sauveur) et au Saint-Esprit. J'ai encore tant de choses à apprendre dans ma vie! Je ne suis ni journaliste ni prof? Ce n'est pas grave, il y a bien d'autres manières de servir son prochain! Etre Mormon, c'est être chrétien. Ce n'est pas compliqué. Cela peut-être difficile, fatigant, et on ne voit pas toujours les "récompenses" tout de suite... Mais le bonheur, la paix, l'estime de soi et l'amour que l'on ressent être disciple du Christ surpassent tout cela.