mormon.org Monde entier

Bonjour, je m’appelle Margarita

  • Margarita Faundez
  • Margarita Faundez
  • Margarita Faundez
  • Margarita Faundez
  • Margarita Faundez
  • Margarita Faundez
  • Margarita Faundez
  • Margarita Faundez

À propos de moi

Je suis une jeune femme pleine de rêves et d’objectifs et j’essaie de les accomplir jour après jour. J’ai un handicap physique (je suis aveugle), toutefois cela ne me bloque pas mais me rend plus forte face aux difficultés quotidiennes de la vie. Vivre avec un handicap me fait voir la vie avec une perspective différente, cela m’aide à me rendre compte que nous ne sommes pas seuls dans ce monde, de la même manière que je dépends des autres nous dépendons tous les uns des autres. Beaucoup de gens ne l’admettront pas, mais être capable de voir au-delà de nos intérêts personnels, c’est ce qui rend la vie plus belle. J’aime mon travail de massothérapeute parce que je sens que je peux aider les gens au delà de leurs problèmes de santé physique. C’est un bon métier qui ne nécessite pas de voir, on a juste besoin du toucher et de gagner la confiance et l’affection du patient. C’est merveilleux de sentir qu’avec un seul massage vous pouvez changer l’humeur et l’attitude d’une personne. Je suis athlète paralympique, coureuse de haut niveau et membre du club athlétique paralympique national chilien. J’ai commencé à courir quand j’avais vingt ans et c’est devenu l’un des plus grands défis de ma vie. Cela n’a pas été facile, j’ai connu des moments très difficiles mais aussi beaucoup de succès, et pas qu’en termes de médailles. J’ai terminé chaque entraînement, j’ai appris à avoir une alimentation équilibrée, j’ai appris à perdre, à être déterminée et à avoir confiance en moi. Toutes ces choses sont des accomplissements pour moi. Je peux vraiment dire que l’exercice a changé ma vie et m’a apporté beaucoup de bonheur et de succès.

Pourquoi suis-je mormon(e) ?

Je suis membre de l’Église depuis ma naissance et je vais à l’église avec ma famille. Ma religion est tout pour moi, c’est ma vie. L’amour de Dieu est ma force pour continuer à me battre jour après jour, la vie n’est pas facile pour moi mais quand nous comprenons le but de notre existence sur terre, quand nous savons où nous étions avant de naître, pourquoi nous sommes ici et ce qui se passera quand nous mourrons, chaque sacrifice, chaque épreuve et chaque difficulté a un but et vaut la peine de continuer à faire des efforts. J’ai toujours cru en Dieu, mes parents ont été des exemples, ils m’ont élevée dans une famille chrétienne, nous ne sommes pas parfaits mais nous nous efforçons de le devenir. On m’a souvent demandé : « Tu es mormone, pourquoi tes parents t’ont-ils élevée de cette façon, tu vis dans une bulle », mais je ne peux pas nier qui je suis ni ce que je ressens, il n’y a pas d’autres façons de vivre pour moi, ce n’est ni une obligation ni une tradition, c’est ce que je veux pour ma future famille et pour moi. J’ai eu une vie difficile, mais les épreuves, les problèmes et les difficultés ne m’ont pas éloignée de l’Église, au contraire, ma foi m’a fortifiée à chaque pas. Je sais que l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est vraie. Je sais que notre Père céleste et Jésus-Christ vivent, j’ai un amour inconditionnel pour eux, je sais qu’ils nous aiment, c’est pour cela que Dieu a créé le plan du bonheur pour tous ses enfants. Il nous a tant aimés qu’il a envoyé son Fils, Jésus-Christ, sur terre pour nous. Je sais que je ne peux pas avoir de meilleur ami que Jésus-Christ, il a donné sa vie pour moi. Je peux faire tout ce qu’il me demande. Je suis reconnaissante envers Dieu d’avoir son Évangile, ce trésor inestimable dans ma vie, un trésor si précieux que sa richesse peut toucher tout le monde. Je veux le faire connaître aux autres tous les jours de ma vie… Je n’ai aucun doute qu’être mormon, c’est être heureux !

Comment je vis ma foi

Ma foi en Dieu et en Jésus-Christ me pousse jour après jour à m’améliorer et c’est ce que j’essaie de transmettre aux personnes que je connais. Je peux bénir la vie des personnes en les instruisant, que ce soit par mes paroles ou par mon exemple. Je sens que Dieu me connaît très bien, c’est pour cela que toutes mes responsabilités et tous mes appels dans l’Église ont un lien direct avec l’enseignement. J’ai enseigné le cours des Principes de l’Évangile, c’est-à-dire que le cours pour les nouveaux membres et les amis de l’Église. Pendant trois ans, j’ai été instructrice du séminaire, c’est un programme de l’Église pour les jeunes de 14 à 18 ans qui les aide à en apprendre plus sur les enseignements de Jésus-Christ et des prophètes et apôtres anciens, compilés dans les Écritures. Enseigner les jeunes a complètement changé et béni ma vie. L’amour qu’il m’ont témoigné m’a comblée de bonheur. D’observer la manière dont ils s’amélioraient chaque jour m’a donné la force d’en faire autant et de vivre avec eux leur adolescence. En me mettant à leur place, je me suis rappelée que j’avais eu moi aussi leur âge et cela m’a permis de les aider et les soutenir dans leurs difficultés et leurs chagrins. Je suis sûre que tout ce que je leur ai enseigné les aidera à un moment dans leur vie, qu’ils se souviendront de ce qu’ils ont appris et que cela les aidera à prendre les bonnes décisions. Actuellement, je suis instructrice à la Primaire et j’enseigne des enfants de 4 à 8 ans ; ils remplissent ma vie et ont une grande place dans mon cœur. Avec leur innocence, leur douceur et leur humilité, ils m’instruisent plus que je ne les instruis, ils m’aiment et me rendent heureuse. Je suis heureuse quand je peux consacrer du temps aux autres dans l’Église, cela m’aide à oublier mes difficultés et à me rendre compte qu’elles sont insignifiantes par rapport à celles d’autres personnes. J’ai compris que j’ai beaucoup de raisons d’être reconnaissante, je vois la vie d’une façon plus positive et j’apprends des expériences merveilleuses des autres.