mormon.org Monde entier

Bonjour, je m’appelle Lisa

  • Lisa Adachi
  • Lisa Adachi
  • Lisa Adachi
  • Lisa Adachi
  • Lisa Adachi
  • Lisa Adachi
  • Lisa Adachi
  • Lisa Adachi

À propos de moi

Vous pourriez dire que je suis une étudiante asiatique typique. J’ai d’excellents résultats scolaires, j’enlève mes chaussures chez moi et je suis experte dans le maniement des baguettes. Cependant, si vous parliez à mes amis, ils vous diraient que je n’ai rien de commun. Je suis une des meilleures fans d’une organisation caritative qui s’appelle Operation Smile (Opération Sourire). Au cours des deux dernières années, j’ai consacré plus de 1 100 heures de service à cette organisation. Le travail que j’y ai accompli m’a donné beaucoup d’amour et de perspective dans la vie. Avec l’Évangile du Christ, je peux vraiment dire qu’elle a eu plus d’influence sur moi que quoi que ce soit d’autre. Elle m’a inculqué une passion pour le service, et j’ai appris grâce à elle que ma plus grande joie dans cette vie se trouve dans le service aux autres. Je suis actuellement en dernière année de lycée et je fais de mon mieux pour bien étudier. Je vais bientôt aller à l’université, et j’ai hâte d’affronter de nouveaux défis. J’ai une peur maladive de tout ce qui porte des plumes ; J’aime diriger, et je suis passionnée par Food Network (chaîne de télévision aux États-Unis). La première chose que j’ai fait lorsque je suis devenue adulte a été de créer un profil sur Mormon.org. Elève en dernière année de lycée, impliquée dans des causes humanitaires, aspirant à devenir journaliste - Mormone.

Pourquoi suis-je mormon(e) ?

J’ai été baptisée à quatorze ans - je n’étais qu’en secondaire. Je suis mormone parce qu’avant de venir sur cette terre, je me suis engagée auprès de notre Père céleste à tout faire pour retourner en sa présence. Je sais que grâce à son Évangile éternel de vérité, je pourrai être exaltée dans une gloire éternelle - c’est le seul chemin. Je suis mormone parce que rien dans cette vie ne m’apporte autant de bonheur que les gens, les amis, les possibilités, le témoignage et les bénédictions que j’ai eus grâce à l’Église. Je peux dire honnêtement que rien ne m’apporte autant de joie ou de paix quand je suis déprimée que ce que je peux trouver grâce à cette Église. Les gens qui m’entourent font partie de mes plus grands soutiens, ainsi que les Écritures (qui incluent le Livre de Mormon, la Bible, les Doctrine et Alliances, et de nombreuses autres) qui m’apportent des réponses divines, la connaissance que tout se déroule exactement comme cela le devrait et que les épreuves sont des bénédictions. Je suis si reconnaissante pour cette connaissance de la vie éternelle et du mariage éternel. C’est particulièrement pendant mes années de lycée que j’ai appris qu’il me serait impossible de vivre sans l’Église. La vie est vraiment une période difficile. De nombreuses personnes, au nombre duquel se trouvent nos meilleurs amis, nous incitent à nous éloigner de la vérité et de la justice. Bien que j’ai fait certains choix extrêmement regrettables, je sais que je peux me repentir et trouver des réponses grâce à notre Père céleste. Il ne « cherche » pas à me faire « chuter », il me donne des épreuves sachant que je peux les surmonter et qu’elles seront un bienfait pour moi. Voilà certaines des raisons pour lesquelles je suis mormone. Le Saint-Esprit m’a confirmé que ce n’est que grâce à son plan que je peux vraiment atteindre mon véritable potentiel. J’aime l’Évangile de tout mon cœur, et c’est à lui que je dois ce que je suis et ce que je deviendrai.

Histoires personnelles

Veuillez parler de vos sentiments/de votre témoignage sur Joseph Smith.

« Parce que je sais qu’il vit… » C’est au séminaire (un cours que je suis en dehors de l’école, tous les jours d’école, avec des élèves du même âge que moi, pour apprendre, progresser et enseigner) que tout s’est déclenché. Il était difficile de répondre à cette question sans la nier. J’ai retourné la question et j’ai pensé : « Si je savais qu’il ne vivait pas… » Si je SAVAIS qu’il ne vivait pas, et si JE SAVAIS que l’Évangile n’avait pas été rétabli sur la terre - Si je savais ces choses avec un témoignage ferme et avec conviction, je sais que je n’aurais que peu d’efforts à faire. Je sais que je ne serais pas aussi forte que je le suis aujourd’hui. Je sais que je serais seule, et qu’en période de profond désespoir, je me sentirai affaiblie, déprimée et sans espoir. Je sais que je ne me soucierais pas d’aimer et de servir, et je sais que je ne m’efforcerais pas de rechercher l’excellence. Si je savais que le Plan du salut n’était pas réel, je sais que je serais anéantie par la pensée de ne pas être avec les êtres que j’aime dans la prochaine vie. Si je croyais que le mariage et la famille ne peuvent pas être éternels, je serais attristée au plus haut point. Si je savais qu’il n’y avait personne auprès de qui je pourrais obtenir de l’aide dans tous les aspects de ma vie. Si je savais qu’il n’y avait personne qui connaissait tous mes soucis et entendait toutes mes prières. Ma vie n’aurait pas de sens. Elle serait douloureuse. Je vivrais dans l’oisiveté. Ma vie serait brisée. Heureusement, je sais de tout mon cœur, de tout mon esprit et de toute ma force que j’ai un Père céleste aimant qui veut que je retourne auprès de lui. Je sais que je suis une fille forte, choisie et élue qui a eu la bénédiction de venir sur cette terre à cette époque dans un dessein unique et divin. Je sais que ma famille peut être ensemble, pour l’éternité et que nous vivrons à tout jamais dans le bonheur. Je sais qu’il y a quelqu’un qui m’aime davantage que quiconque peut le comprendre - et que cette personne vous aime autant qu’elle m’aime. Je sais que si j’étais la seule personne au monde, le Sauveur vivrait et mourrait encore juste pour moi. Je sais qu’il y a une explication à tout, et que les épreuves sont parfaitement adaptées à chaque individu. Je sais que le meilleur est à venir, et que je tout peux faire par son intermédiaire et grâce à lui. Pas simplement quelques choses, mais TOUTES choses. Je sais cela, parce que je sais qu’il vit.

Pourquoi les mormons font-ils des missions ?

L’œuvre missionnaire est un des moyens principaux par lequel les enfants du Seigneur vont à lui une fois de plus. Nous croyons que nous connaissions et adorions tous Dieu quand nous étions aux cieux. Les missionnaires sont envoyés dans des missions dans le monde entier pour faciliter la propagation de l’Évangile et rappeler à tous ses enfants les alliances qu’ils ont faites avec lui. Il n’est pas requis que tous les membres fassent une mission, cependant tous ceux qui sont dignes doivent sacrifier deux années de leur vie à servir leur Dieu. De nombreux amis m’ont demandé pourquoi ces hommes et ces femmes ayant l’âge d’aller à l’université ne donnent pas la priorité à leurs études ou à leur carrière professionnelle plutôt qu’à leur mission. Pour répondre à ces questions, je dirais tout d’abord que l’Église encourage fortement les études et leur accorde de la valeur. Dans un de nos recueil d’Écritures, il est écrit : « Quel que soit le degré d’intelligence que nous atteignons dans cette vie, il se lèvera avec nous dans la résurrection. Et si, par sa diligence et son obéissance, une personne acquiert dans cette vie plus de connaissance et d'intelligence qu’une autre, elle en sera avantagée d’autant dans le monde à venir. » Cela s’applique particulièrement à la connaissance profane, mais nous croyons néanmoins que l’acquisition de la connaissance spirituelle est autant sinon plus importante. Bien que les deux années passées à faire une mission soit un sacrifice de temps scolaire, les bénédictions et les commandements du Seigneur de prêcher son Évangile jusqu’aux extrémités de la terre sont prioritaires. Les bénédictions que nous recevons grâce au service missionnaire (travail d’équipe, gestion du temps, motivation, service) ne font que soutenir la formation académique. « Cherchez des paroles de sagesse dans les meilleurs livres ; cherchez la connaissance par l’étude et aussi par la foi » (D&A 88:118). Les missionnaires ont une place spéciale dans mon cœur parce que j’ai été le bénéficiaire direct de leur travail. Je connais l’influence que ces jeunes sœurs et frères ont dans la vie de tant de personnes et j’ai connu personnellement la joie et le changement de direction dans la vie qu’ils apportent aux personnes, aux familles et plus tard à la postérité. Je soutiens les missionnaires en leur écrivant des lettres d’encouragement, en propageant l’Évangile en ligne, et en donnant des références.

Comment je vis ma foi

J’ai actuellement deux appels dans l’Église. Premièrement, je fais partie du conseil des jeunes de notre pieu, qui planifie et organise des activités pour tous les jeunes du pieu. Deuxièmement, je dirige toutes les jeunes filles qui se trouvent dans le secteur géographique de ma paroisse et qui assistent aux réunions de l’Église au même horaire et qui ont entre douze et dix-huit ans. Je dirige des réunions, j’aide à la planification d’activités amusantes et édifiantes, et j’aide ces jeunes filles inspirantes à progresser et à acquérir ce que nous appelons « Les valeurs des Jeunes Filles » qui comportent notamment la foi, la connaissance, les bonnes œuvres, l’intégrité et la vertue. Ces deux appels ont enrichi ma vie et ont été pour moi une source de bienfaits. Le temps et les efforts que j’ai consacré à ces deux appels ont été magnifiés plus d’une centaine de fois par ce qu’ils m’ont appris et inculqué. Je vis aussi ma religion en allant à l’église, en payant une dîme d’un dixième de mes revenus, et en servant au maximum de mes capacités. Je m’efforce de vivre en accord avec ce que je sais et ce que j’ai appris.