mormon.org Monde entier

Bonjour, je m’appelle Julie Hillyard

  • Julie Hillyard
  • Julie Hillyard
  • Julie Hillyard
  • Julie Hillyard
  • Julie Hillyard
  • Julie Hillyard
  • Julie Hillyard
  • Julie Hillyard

À propos de moi

J’ai eu la bénédiction de voyager dans divers endroits dumonde avec le docteur Stephen R. Covey pendant plusieurs années (le travail idéal !) mais j’ai choisi d’abandonner cela quand j’ai rencontré l’homme de mes rêves et que nous avons fondé une famille. Nous aimons courir, faire de la randonnée et voyager ensemble. Nous avons trois enfants merveilleux et notre deuxième enfant a un autisme sévère, un trouble du traitement sensoriel et plusieurs retards de développement. J’apprends à aimer une vie que je n’aurais jamais imaginé avoir, remplie de défis quotidiens.

Pourquoi suis-je mormon(e) ?

J’ai grandi dans l’Église et j’ai toujours senti que mes croyances et ce qu’on m’a enseigné à l’Église étaient logiques. Je le reconnais, j’aime la logique, c’est ce qui marche avec moi. Vers l’âge de vingt ans, j’ai fait une mission pour l’Église, qui a énormément fortifié mon témoignage. J’ai également travaillé étroitement avec le docteur Stephen Covey, un homme extraordinaire qui vit pleinement sa foi. Je l’ai entendu donner des discours sur Joseph Smith, le prophète, et sur les leçons très personnelles que nous apprenons de son expérience avec Dieu le Père, et son Fils, Jésus-Christ. L’une de ces leçons porte sur le potentiel divin que nous possédons tous : la connaissance que nous avons littéralement l’ADN de la divinité en nous, ce qui nous donne une compréhension de notre identité et de celle de nos parents célestes. Cela m’a beaucoup fait réfléchir. Quelques années plus tard, j’ai épousé l’homme de mes rêves et j’ai eu un enfant que l’on a diagnostiqué avec un handicap qui me terrorisait : l’autisme. À ce moment-là, j’ai compris que ce que je croyais concernant son potentiel pourrait changer la vie de mon petit garçon. Grâce à ce que savais, et grâce au déversement de mes sentiments à Dieu, j’ai reçu la confirmation personnelle que Matthew avait un esprit incroyable. Aucune étiquette ne changera son potentiel et, étant sa mère, j’ai la responsabilité de lui parler de sa valeur et de son potentiel de façon à ce que lui aussi s’en rende compte. Cette connaissance sûre de mon identité, alliée à la connaissance de l’identité de mes parents célestes, sont devenues la force directrice de ma vie qui me donne des nouvelles perspectives lorsque parfois j’ai du mal à faire face à certaines difficultés qui surviennent quand on élève un enfant comme mon adorable Matthew.

Comment je vis ma foi

Je crois fermement que Dieu nous donne souvent des expériences qui nous transforment et nous instruisent pour que nous puissions aider d’autres personnes et les édifier. Mon mari est dentiste pédiatrique et il adore aider les enfants qui ont des besoins particuliers. Parce que nous avons nous-mêmes un enfant qui a des besoins particuliers, j’éprouve un très fort désir d’aider d’autres parents qui sont dans la même situation. Nous avons récemment organisé pour les parents une série de manifestations appelées « Le pouvoir du potentiel », qui ont pour but de nous aider à nous concentrer sur le potentiel de nos enfants plutôt que sur leur comportement ou d’autres difficultés qui peuvent parfois nous faire oublier qu’ils ont un grand potentiel : nous trouverons ce que nous cherchons, donc si nous cherchons à voir le meilleur en nos enfants c’est ce que nous trouverons et ainsi nous les traiterons différemment. J’ai aussi lancé un blog qui s’appelle « Petites victoires, grands miracles », pour m’aider à me concentrer sur ces petites choses que je pourrais parfois ne pas remarquer et qui représentent des miracles pour lesquels je dois être reconnaissante. Ce blog a été pour moi un véritable exercice de vulnérabilité parce que j’y livre mes vrais sentiments alors que je préfèrerais donner l’image d’une femme forte très bien organisée, comme je l’ai toujours fait.