mormon.org Monde entier

Bonjour, je m’appelle Grant.

  • Grant Leeworthy
  • Grant Leeworthy
  • Grant Leeworthy
  • Grant Leeworthy
  • Grant Leeworthy
  • Grant Leeworthy
  • Grant Leeworthy
  • Grant Leeworthy

À propos de moi

Je suis père de cinq merveilleux enfants et je suis marié à la merveilleuse Natalie. Au prix de beaucoup d’efforts, nous avons agrandi une petite maison et nous essayons d’en faire une oasis d’apprentissage et d’harmonie. Jusqu’à présent, j’ai vécu une vie folle pleine de nombreuses aventures qui feraient un bon livre un jour. Je crois que mon rêve était d’avoir un travail qui correspondrait à mon planning de surf, mais cela n’a pas été le cas. Je suis pêcheur professionnel d’ormeaux et chercheur en biologie halieutique pour une grande entreprise de pêche ici, en Australie. Étudier les poissons et essayer de les préserver me passionne. J’aime l’Évangile de Jésus-Christ et j’essaie d’être une meilleure personne et de faire plus pour aider les autres.

Pourquoi suis-je mormon(e) ?

Pour commencer, nous ne nous appelons pas « mormons » mais membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, « membres de l’Église » ou saints des derniers jours. Ma grand-mère a grandi dans une petite ville sur le Coorong. Plus tard, elle est devenue membre de l’Église à Melbourne quand les missionnaires ont répondu à ses questions sur la vie et les Écritures, ce que personne n’avait pu faire avant eux. Je suis allé à l’Église enfant et j’ai assisté à un cours matinal sur les Écritures pendant quatre ans au lycée. C’est à cette époque que j’ai entendu la chanson « Je l’ai entendu venir » qui décrit comment Jésus s’est occupé des lépreux. J’ai ressenti le Saint-Esprit, un sentiment de chaleur brûlante et paisible au plus profond de ma poitrine, et j’ai su que Jésus était vraiment venu sur terre et qu’il était vraiment, comme l’a dit l’apôtre Pierre, le Fils de Dieu. En continuant d’étudier les Écritures et d’écouter les discours des dirigeants de l’Église, j’en ai appris davantage sur l’Évangile et j’ai reçu des réponses à mes questions sur la vie. J’estime que la majorité des bonnes choses dans ma vie découlent du fait que j’accepte les enseignements de l’Église.

Histoires personnelles

Comment avez-vous reçu des réponses à vos prières ?

J’ai reçu beaucoup de réponses à mes prières. Beaucoup sont personnelles et difficiles à expliquer. Je me souviens assez bien de l’une d’elles quand nos enfants étaient petits. Je ressentais une pression très forte pour mûrir rapidement et trouver un moyen de bien subvenir à leurs besoins. Je n’avais aucune qualification, aucune expérience et aucune perspective réelle. J’avais un mauvais dossier scolaire à cause des bouleversements constants à la maison dus aux blessures à la tête de mon père. Je travaillais comme ouvrier remplaçant dans une usine sans aucune sécurité de l’emploi. Je lisais les Écritures tous les jours au travail et je priais mon Père céleste de m’aider. Un jour quand je suis rentré à la maison après avoir prié humblement pour être guidé, Natalie m’a dit avoir trouvé une annonce pour une école qui me préparerait à entrer à l’université. Les inscriptions se terminaient ce jour-là et nous avons pu obtenir un entretien à temps. Cette porte qui venait de s’ouvrir m’a mené à ma carrière actuelle. Je n’ai aucun doute que c’était une réponse claire à mon humble prière.

Comment je vis ma foi

Comme tout le monde, je fais des erreurs. Je me repens de ces erreurs et je m’humilie devant Dieu et lui demande son pardon. Cela me donne la possibilité d’essayer encore de m’améliorer, ce qui est le but de l’Évangile de Jésus-Christ. La capacité qu’a l’Évangile de changer la vie des gens m’impressionne. Il a changé la mienne en mieux. L’une des choses que j’aime dans l’Église, c’est le programme de l’enseignement au foyer. On nous demande de rendre visite aux gens de notre secteur. Une fois par mois, nous rendons visite à deux foyers de notre paroisse, nous leur donnons un message bref sur l’Évangile et leur demandons si nous pouvons leur rendre service. Je pense que l’enseignement au foyer est l’une des meilleures occasions que nous ayons d’apprendre à appliquer l’Évangile de Jésus-Christ en servant les hommes et femmes de notre communauté. Nous y allons deux par deux ; j’y allais avec mon père quand j’avais douze ans. Je pense qu’il était un bon instructeur au foyer, il rendait visite aux personnes âgées et aidait les gens avec leurs problèmes. Il a eu un accident l’année suivante et ce moment avec lui a eu une grande influence sur moi. Frère Dalziel, qui était l’instructeur au foyer de notre famille, et qui est décédé maintenant, est un autre grand exemple. Il était banquier et il a utilisé ses compétences pour aider ma mère à réorganiser ses finances après l’accident. Je repense au service qu’il rendait souvent à notre famille. Les femmes de l’Église ont aussi été formidables en nous donnant des repas chaque soir pendant ce qu’il me semblait être six mois. Ces femmes venaient de différents milieux et avaient des situations financières différentes. Certaines vivaient confortablement mais d’autres devaient avoir des difficultés pour donner un repas à notre famille. Elles ont toutes donné de leur temps. C’est ce genre d’exemples qui me pousse à faire plus d’efforts, à faire mieux et à servir davantage. Nous avons tous des capacités et des talents différents. En regardant bien, nous trouvons des moyens d’utiliser nos capacités pour aider les autres. Je crois que c’est cela qui renforce les quartiers et rend petit à petit le monde meilleur. J’essaie de vivre comme si je prenais la suite de ces grands hommes et de ces grandes femmes.