mormon.org Monde entier

Les mormons pratiquent-ils la polygamie ?

Réponse officielle

Gordon B. Hinckley, 15e président de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, a fait la déclaration suivante en 1998 concernant la position de l’Église sur le mariage plural :

« L’Église n’a rien à voir avec ceux qui pratiquent la polygamie. Ils ne sont pas membres de cette Église… Si l’on apprend que l’un de nos membres pratique le mariage plural, il est excommunié, la peine la plus grave que l’Église puisse appliquer. Non seulement il enfreint les lois du pays, mais il enfreint aussi les lois de cette Église. »

A plusieurs époques, le Seigneur a commandé son peuple de pratiquer le mariage plural. Par exemple, il a donné ce commandement à Abraham, Isaac, Jacob, Moïse, David et Salomon (D&A 132:1). À d’autres époques, le Seigneur a donné d’autres directives. Dans le Livre de Mormon, le Seigneur a dit au prophète Jacob : « car aucun homme parmi vous n’aura plus d’une épouse ; et de concubines il n’en aura aucune... car si je veux, dit le Seigneur des armées, me susciter une postérité, je le commanderai à mon peuple ; autrement ils observeront ces choses. » (Jacob 2:27-30).

Au cours de notre dispensation, le Seigneur a commandé à certains des premiers saints de pratiquer le mariage plural. Joseph Smith, le prophète, et ses proches, notamment Brigham Young et Heber C. Kimball, ont eu des difficultés à accepter ce commandement, mais ils y ont obéi. Les dirigeants de l’Église en régulaient la pratique. Ceux qui le pratiquaient devaient recevoir l’autorisation de le faire, et ces mariages devaient être accomplis par le pouvoir de scellement de la prêtrise. En 1890, Wilford Woodruff a reçu une révélation selon laquelle les dirigeants de l’Église devaient cesser d’enseigner la pratique du mariage plural (Déclaration officielle-1).

La loi du mariage du Seigneur est la monogamie à moins qu’il commande autre chose pour faciliter l’établissement de la Maison d’Israël (voir Encyclopedia of Mormonism Vol. 3, p. 1091-1095).

  • « Alors vous avez plusieurs femmes ? » On me le demande souvent. Je pense que c’est une drôle de question. Un simple NON y répond amplement. Afficher plus

Aucun résultat