mormon.org Monde entier

C’est quoi être mormon ?

Réponse officielle

Une des raisons essentielles de notre présence sur terre est d’« avoir la joie » (2 Néphi 2:25). La prière personnelle, l’étude des Écritures et l’assistance aux réunions de l’Église nous aident à mieux comprendre que le meilleur moyen de trouver de la joie et du bonheur dans cette vie est de connaître le plan du bonheur de notre Père céleste et l’Évangile de Jésus-Christ, et de nous efforcer de respecter la « loi » de Dieu (Proverbes 29:18).

La famille est un élément essentiel du plan de Dieu et une grande partie de notre mode de vie est centrée sur la famille. Nous voulons que tout le monde prenne part au bonheur dont nous jouissons, grâce au service, au travail missionnaire et à nos contributions à la société.

  • C’est un engagement énorme – beaucoup de temps et de travail acharné. Mais c’est aussi la source de la plus grande bénédiction qui soit à notre portée. Afficher plus

  • Quand on est mormon, on fait partie d’un groupe de personnes qui se soutiennent, qui sont aimantes, qui ont des talents et qui sont unies dans un objectif commun - s’aider les unes les autres à devenir meilleures ! Nos vies étant centrées sur la foi au Christ, nous vivons dans le monde, mais nous essayons de ne pas être trop DU monde. L’Église est simplement une organisation qui cherche à nous aider à nous améliorer et à avoir une meilleure vie chaque jour. Je suis souvent surpris par le fait que j’ai un réseau instantané de personnes, partout dans le monde, qui non seulement m’aideront lorsque j’en aurai besoin, mais qui en plus seront heureuses de le faire. Le réseau de mon école de gestion de Stanford est important. Je suis membre de l’organisation Young President, qui est présente dans le monde entier. Mais ces réseaux extraordinaires ne sont rien en comparaison de l’amour et du soutien que je ressens auprès des autres membres de l’Église. Je ne crois pas qu’il y ait une organisation sur terre qui lui soit comparable, et je suis certain que l’intérêt commun de faire le bien, de suivre le Sauveur, d’être un peu meilleur chaque jour, donne vraiment le sentiment rare et incroyable de n’être jamais seul. Et bien sûr, le fait d’être mormon signifie que j’ai des occasions de ressentir vraiment l’amour du Sauveur, de croire en lui et en son expiation, et de travailler chaque jour à réaliser les desseins que Dieu a prévu pour moi. Afficher plus

  • Je rencontre beaucoup de gens dans le domaine des sports de montagne qui me disent que la montagne est leur religion. Ils disent être contre les « religions organisées » qu’ils estiment trop restrictives. Moi aussi, je me sens proche de Dieu dans la montagne et on me demande souvent : « Qu’y-a-t’il de mal à faire simplement ce qui nous rend heureux ? » « Pourquoi faut-il tant de règles ? » « Comment pouvez-vous être heureux avec tant de restrictions ? » À une époque, j’avais du mal à répondre à ces questions. Je crois que nous devons être heureux. J’ai compris récemment que je vis pourtant selon ces croyances. Je fais ce qui me rend heureux. J’aime cet Évangile ! Il remplit ma vie de joie, me donne de la force et m’aide à me relever quand je trébuche. Mon mode de vie me rend heureux. Dieu connaît notre nature profonde et sait ce qui nous apporte le plus de joie. Nous pouvons passer notre vie entière à rechercher le bonheur à notre façon, ou bien, nous pouvons prendre un raccourci vers le vrai bonheur en suivant les enseignements de Dieu et en obéissant à ses lois. Je n’ai encore jamais rencontré quelqu’un qui soit plus heureux en vivant contrairement à l’Évangile ! Les lois de Dieu nous évitent seulement de nous faire du mal et de faire du mal aux autres. Elles nous protègent des dépendances et nous évitent de nous perdre en cherchant le vrai bonheur en des lieux qui ne peuvent jamais offrir de joie réelle ou durable. La question n’est pas : « Devrions-nous faire ce qui nous rend heureux ? » Mais plutôt : « Qu’est-ce que le vrai bonheur et qu’est-ce qui nous rend le plus heureux ? » J’ai l’impression d’avoir trouvé la réponse à ces deux questions et cela est à la fois réconfortant et exaltant ! Afficher plus

  • Les membres de l’Église travaillent activement à progresser spirituellement et à acquérir plus de compréhension par l’étude personnelle et collective. En associant ces études à la méditation sur sa nature éternelle et sa relation avec Dieu, on reçoit une paix qui donne un sens à toutes les époques de la vie. C’est une foi participative ; il n’y a pas de clergé rémunéré, par conséquent, tous les postes de direction et de service sont occupés par des bénévoles. Cette dépendance les uns des autres crée une communauté vivante, où l’on veille aux besoins des individus. On se sent un peu à part quand on vit la doctrine et les commandements de l’Église mormone ; cela peut être compliqué d’un point de vue personnel et social de s’abstenir d’alcool, de stimulants et d’habitudes considérées comme normales dans notre société. Cependant, on ressent un équilibre gratifiant si l’on est sincère dans son attachement à ces principes, et si l’on accepte humblement les choix des autres. On recommande aux membres de l’Église de vivre leurs principes selon « l’esprit de la loi » et non la lettre. Les familles, éternelles par nature, sont représentées aussi bien par des personnes célibataires, que des veufs et des veuves, des parents seuls, des couples dont les enfants sont déjà adultes et des toutes jeunes familles. Chacune d’elles est hautement appréciée et reçoit toute l’attention des dirigeants et des auxiliaires. Afficher plus

Aucun résultat