mormon.org Monde entier

Que croient les mormons au sujet de la doctrine de la grâce ?

Réponse officielle

Joseph Smith, le prophète a enseigné : ‘C’est pourquoi vous êtes justifiés par la foi et les œuvres, par la grâce… ‘ (Voir TJS Romains 4:16). Le Livre de Mormon enseigne : ‘Car nous travaillons diligemment à écrire, pour persuader nos enfants, et aussi nos frères, de croire au Christ et d’être réconciliés avec Dieu ; car nous savons que c’est par la grâce que nous sommes sauvés, après tout ce que nous pouvons faire’ (2 Néphi 25:23). Le Livre de Mormon ajoute : ‘tout ce que nous pouvions faire [était de] nous repentir de nos péchés (Alma 24:11). Un prophète du Livre de Mormon appelé Léhi a enseigné : ‘Il n’y a aucune chair qui puisse demeurer en présence de Dieu, si ce n’est par les mérites, la miséricorde et la grâce du saint Messie’ (2 Néphi 2:8).

  • Dieu veut que nous réalisions pleinement notre potentiel. Nous avons été placés sur la terre avec la capacité de choisir, afin de pouvoir apprendre à exercer notre libre arbitre. Faire le bien – bien choisir – est une part essentielle de cet apprentissage. Mais nous trébuchons sans arrêt et échouons. C’est la grâce de Dieu qui nous aide à parcourir le reste du chemin. En d’autres termes, nous croyons que « C’est par la grâce que nous sommes sauvés, après tout ce que nous pouvons faire » - 2 Néphi 25, verset 23. Afficher plus

  • Comment pourrions-nous espérer quoi que ce soit sans la grâce qui nous est accordée par notre Sauveur Jésus-Christ ? Dieu est juste, ce qui veut dire que ses lois sont justes. Elles sont éternelles. Cela signifie que ses relations avec nous seront toujours justes mais aussi qu’il attend de nous, ses enfants, que nous soyons justes. Quel que soit le commandement ou la loi, la justice exige une récompense en cas d’obéissance, mais aussi une punition (ou une conséquence) en cas de désobéissance. Jésus-Christ a payé pour ces offenses et il accorde volontiers ce paiement à quiconque le gagne ou le mérite. Cette grâce est accordée en fonction de notre repentir, un changement de cœur si profond que nous abandonnons le désir de recommencer l’offense. C’est cela la grâce : le pardon (c’est-à-dire : ne pas avoir à souffrir nous-mêmes pour nos propres erreurs et notre désobéissance) qui suit le repentir sincère. Quel don incroyable ! Afficher plus

Aucun résultat