mormon.org Monde entier

Bonjour, je m’appelle Deon Davis

  • Deon Davis
  • Deon Davis
  • Deon Davis
  • Deon Davis
  • Deon Davis
  • Deon Davis
  • Deon Davis
  • Deon Davis

À propos de moi

Je suis né à Mount Isa (Queensland), une ville minière du centre de l’Australie, et j’ai connu l’Église à quatre ans lorsque les missionnaires ont baptisé mes parents. Nous sommes huit frères et sœurs. J’ai fait l’objet de discrimination en raison de la couleur de ma peau et de ma religion à l’école et au travail. J’ai consacré beaucoup de temps au sport dans ma jeunesse : la natation, le rugby (y compris le rugby professionnel), le softball et le basketball. J’ai en fait touché à tous les sports. J’ai fait une mission pour l’Église à Auckland (Nouvelle Zélande) de mai 1988 à mai 1990. Après 18 ans de mariage, j’ai cinq jolies filles, je termine actuellement une maîtrise de santé publique, j’ai travaillé dans le secteur de la justice avec des prisonniers aborigènes des îles du détroit de Torres (Queensland, Australie). J’ai été membre d’un comité consultatif communautaire, animateur de justice des mineurs, préposé à la protection des enfants, j’ai élaboré le premier guide à l’usage des aborigènes handicapés de Victoria. Je suis ambassadeur des White Ribbon, je dirige un groupe d’action régional sur la violence familiale, je m’occupe actuellement de la santé des aborigènes pour un service de santé traditionnel de Melbourne.

Pourquoi suis-je mormon(e) ?

Le statut de membre de l’Église a des conséquences physiques, émotionnelles et spirituelles. Je suis dans l’Église depuis que j’ai quatre ans et cela a été une expérience très enrichissante. Quand j’étais adolescent, je me suis demandé pourquoi j’allais à l’église et participais aux activités, et pourquoi je me levais tôt pour aller au séminaire. C’est ma famille qui m’a donné la force et l’éducation nécessaires pour rester sur ce chemin. Les missionnaires de cette grande Église m’ont donné des raisons de rester pratiquant et ont eu une grande influence sur moi. Pendant ma jeunesse, je les considérais comme mes frères et sœurs, je n’ai ressenti le besoin de savoir par moi-même que cette Église est vraie que lorsque je suis parti en mission en Nouvelle Zélande. J’ai eu cette réponse à mon arrivée dans ce pays. J’ai une dette envers trois hommes qui étaient à l’époque missionnaires à Mount Isa ; leur influence et leur exemple m’ont motivé pour faire une mission. Je suis reconnaissant aux grands hommes et aux grandes femmes dont les expériences et le parcours dans l’Église ont été une source d’inspiration pour moi pendant ma vie. L’Église a fait de moi une meilleure personne, j’honore la relation que j’ai avec ma femme et ma fille, et je fais preuve de respect envers les personnes qui m’entourent quels que soient leur nationalité, leur couleur de peau ou leur handicap. Le but de ma vie ne se limite pas à cette terre mais concerne toute l’éternité. La doctrine de l’Église symbolise l’ordre et le bonheur, je crois que tout le monde devrait comprendre et apprécier cette doctrine car elle m’a donné de nombreuses fois la force dont j’avais besoin pour prendre des décisions. Un de mes frères a été victime de la mort subite du nourrisson et j’aurai la merveilleuse occasion de le revoir grâce à ces enseignements.

Comment je vis ma foi

Au cours des années, j’ai eu de nombreux appels de dirigeant qui m’ont donné la possibilité de travailler avec les jeunes, d’aider des familles, de rendre visite et de donner des conseils à des gens. Je suis engagé dans la collectivité et c’est un prolongement de ce que je fais déjà dans l’Église, je suis heureux de répondre aux besoins de mon peuple. Les valeurs qui me sont chères grâce à l’exemple de mes parents sont aussi celles que je suis dans mon travail auprès de la collectivité. La paroisse à laquelle ma famille et moi appartenons est comme une extension de ma propre famille, nous nous soutenons dans les hauts et les bas de l’existence. J’ai eu une vie de service, c’est une qualité dont je suis redevable à ma mère et à mon père.