mormon.org Monde entier

Bonjour, je m’appelle Athelia Kaye Woolley LeSueur

  • Athelia Kaye Woolley LeSueur
  • Athelia Kaye Woolley LeSueur
  • Athelia Kaye Woolley LeSueur
  • Athelia Kaye Woolley LeSueur
  • Athelia Kaye Woolley LeSueur
  • Athelia Kaye Woolley LeSueur
  • Athelia Kaye Woolley LeSueur
  • Athelia Kaye Woolley LeSueur

À propos de moi

Parlons de moi : Je suis créatrice de mode. Je vis et je travaille à New York. J’ai toujours aimé les vêtements aussi loin que je m’en souvienne. J’aime également mon travail ! Avant de concevoir des vêtements, je faisais de la danse moderne, j’étais conseillère et analyste de laboratoire en neurosciences. Je mes suis mariée la trentaine passée et j’attends mon premier enfant. Je vais avoir une fille et j’ai hâte de dessiner des vêtements pour elle !

Pourquoi suis-je mormon(e) ?

Pourquoi je suis Mormone : je suis mormone parce que j’ai eu des expériences spirituelles profondément personnelles et sacrées avec Dieu. Grâce à ces expériences, j’ai appris que le Livre de Mormon est vrai. J’ai aussi appris que les principes enseignés dans le Livre de Mormon sont vrais. Plus je les vis, mieux je me porte. En bref, je suis heureuse d’être mormone.

Histoires personnelles

Y-a-t-il dans votre famille une difficulté particulière que les principes de l’Évangile vous ont aidé à surmonter ?

À l’âge de dix-sept ans, on m’a diagnostiqué une maladie auto-immune qui a grandement influencé ma manière de vivre. Au cours des 15 dernières années, j’ai beaucoup réfléchi à ce que ma vie aurait été si je n’avais pas eu cette difficulté. J’ai parfois éprouvé du découragement en pensant aux occasions manquées et aux objectifs de la vie non satisfaits. Pourtant, j’ai aussi beaucoup médité sur Dieu et sur mon véritable objectif sur la terre. Je crois que l’objectif principal de ma vie sur la terre est d’obtenir un corps physique et de progresser spirituellement. Bien que ma maladie ne m’ait pas permis de faire ou de devenir ce que j’aurai voulu, elle m’a aidée à progresser spirituellement. Je sais que Dieu nous donne des difficultés afin que nous devenions meilleurs que nous l’aurions été autrement. Je suis reconnaissante de cette occasion de progresser d’une manière qui n’aurait pas été possible sans ma foi en Dieu.

Comment je vis ma foi

Comment je vis ma foi : J’essaie de suivre les principes de base. Je prie matin et soir, je vais à l’église et je lis quotidiennement les Écritures. Cependant, en grandissant, j’ai appris que, pour être un disciple du Christ, je dois essayer de suivre les enseignements du Christ dans les domaines les plus complexes et les plus difficiles de ma vie. Il ne suffit pas de cocher des cases sur ma liste de « choses à faire ». Pour moi, cela signifie être gentille avec les gens quand je ne veux pas l’être (je me suis rendue compte que plus je vis à New York, plus cela devient difficile !). Cela signifie aussi pardonner aux gens quand je n’en ai pas envie. Cela signifie, enfin, servir les autres (encore une fois, surtout quand je ne veux pas le faire !).