mormon.org Monde entier

Bonjour, je m’appelle Sarah

  • Sarah Osmotherly
  • Sarah Osmotherly
  • Sarah Osmotherly
  • Sarah Osmotherly
  • Sarah Osmotherly
  • Sarah Osmotherly
  • Sarah Osmotherly

À propos de moi

Je suis accroc au chocolat et j’adore rire. J’ai grandi dans l’arrière pays australien. Je suis un garçon manqué, j’adore faire le pitre et j’ai une quantité phénoménale d’énergie. Je me plais beaucoup en Australie (que nous appelons la terre promise !) en compagnie de mon vaillant mari et ma jolie petite fille. Nous habitons dans un magnifique coin du monde, juste à l’extérieur de Sydney. Nous avons la plage d’un côté et le lac de l’autre. J’ai une vie merveilleuse. J’ai ma propre entreprise de relations publiques que je viens de quitter pour une année sabbatique dont j’avais bien besoin afin de passer plus de temps avec ma famille. Je suis passionnée par mon rôle de mère à plein temps et de femme d’intérieur ; quelque chose que je n’aurais jamais imaginé dire un jour ! Après quelques années de mariage, mon mari m’a sidérée en disant qu’il souhaitait poursuivre son rêve de devenir médecin. J’étais choquée et enceinte ! Mais devant la détermination dans ses yeux, j’ai soutenu sa décision, échangé les rôles et suis devenue le soutien économique de la famille pendant cinq ans. Heureusement, le tour de force est terminé et il est maintenant un généraliste très apprécié. Notre famille a été très bénie parce qu’il a réalisé son rêve. C’est un homme incroyable. J’aime mon métier, mais ma décision récente de troquer mes talons aiguille contre mes tongs et le tapis rouge contre le chemin de l’école avec ma fille a transformé ma vie. Je n’ai jamais été aussi heureuse. Le bonheur dans la vie, c’est d’apprécier les choses simples. Lorsque je ne suis pas en train de cuisiner avec du chocolat, j’aime faire du vélo en famille, de la boxe et du yoga, regarder des films, déjeuner avec maman et essayer d’apprendre le mandarin !

Pourquoi suis-je mormon(e) ?

C’est une question fréquemment posée lors des soirées ! Tout simplement, cela me procure une joie incroyable. Chaque jour, je me réveille remplie de paix et d’espoir grâce à ma foi. Certains me demandent si c’est une foi aveugle mais quand je considère le bien inouï qui découle de ma foi, que je vois des vies s’améliorer, que je constate notre bonheur en famille et dans ma vie personnelle, je ne me pose plus la question. Je vois la foi à l’œuvre chaque jour. Elle est honnête, vraie et réelle. La vie peut être rude mais être mormon semble faciliter un peu les choses. On fait de meilleurs choix, on se relève vite quand on trébuche, on prie pour recevoir de l’aide, on chérit la vie et on est capable de prendre tout avec le sourire. Je suis très bénie que ma mère ait eu la gentillesse de laisser entrer les missionnaires chez elle il y a plus de cinquante ans et ait eu la foi d’accepter leur invitation de devenir membre de l’Église. Depuis elle a consacré sa vie au service des autres. Elle a éprouvé un calme incroyable et a senti que ce qu’elle apprenait des missionnaires était juste. Elle a enfin trouvé la réponse aux trois questions les plus importantes : d’où elle venait, pourquoi elle était ici et où elle allait. Elle était tout à fait en paix. C’est pour ces mêmes raisons que je suis mormone. Ce n’est pas parce que ma mère y croit mais parce qu’elle m’a encouragée à rechercher la vérité par moi-même et que c’est ce que j’ai fait.

Comment je vis ma foi

Les mormons mènent une bonne vie, ils aiment leur famille, prennent soin de leur santé, travaillent dur, aiment aider les autres, aiment l’honnêteté, la prière, l’histoire familiale, et, surtout, ils aiment Jésus-Christ. Il est le centre de notre religion. C’est comme cela que je vis ma religion ; en faisant toutes ces choses, et avec le sourire. Le mormonisme n’est pas une religion du dimanche, c’est un engagement quotidien. Tous les mercredis, je rejoins un groupe de femmes de notre assemblée locale pour étudier ensemble. Nous en apprenons davantage sur notre relation avec Dieu et avec Jésus-Christ. Nous apprenons comment être de meilleures mères, épouses, amies. Nous passons aussi beaucoup de temps à rire et quelquefois même, à pleurer ! Je suis dirigeante bénévole des Jeunes Filles de notre Église. Nous organisons une activité un soir par semaine, un cours le dimanche et des camps, des bals et diverses autres aventures. Nous enseignons aux filles de douze à dix-huit ans comment découvrir leur valeur personnelle, vivre leur foi, faire de bons choix, acquérir de la connaissance, rendre service, être intègres et responsables de leurs décisions, et savourer la vie. C’est extrêmement enrichissant. Une façon de conserver une foi forte dans notre foyer et de souder la famille est la soirée du lundi que nous passons ensemble. Nous appelons cela la soirée familiale. Nous parlons de la semaine écoulée, nous lisons des histoires tirées des Écritures pour les enfants puis nous faisons quelque chose d’amusant, qui comprend souvent une gourmandise ! Ensuite, nous disons à tour de rôle quelque chose que nous apprécions chez chacun des autres. C’est le moment que ma petite fille préfère. Cela fait de notre foyer un endroit bien plus heureux. Un aspect merveilleux de la religion mormone est la croyance que notre famille sera réunie après cette vie pour l’éternité. Cette croyance m’incite à vivre quotidiennement ma foi en étant la meilleure maman, épouse, sœur, fille et amie que je puisse être.