mormon.org Monde entier

Rétablissement de
l’Église de Jésus-Christ

Le Christ a organisé son Église sur la terre

Pendant son bref mais puissant ministère sur la terre, le Christ a dit à ses disciples : « Je suis le chemin, la vérité et la vie » (Jean 14:6). C’était un message opportun et nécessaire puisque, quelques centaines d’années avant sa naissance, beaucoup de gens avaient cessé de vivre selon les commandements de Dieu. Quand il proclama son Évangile, ainsi qu’il l’avait fait aux prophètes de jadis comme Abraham, Isaac et Moïse, le Christ ramena la lumière dans le monde. Il choisit douze hommes comme apôtres, dont Pierre, Jacques et Jean et imposa les mains sur leur tête pour leur donner l’autorité appelée prêtrise, autorité nécessaire pour accomplir des baptêmes, diriger son Église et répandre sa parole sur la terre entière.

Malgré sa grande influence et ses nombreux miracles, il finit pas être rejeté et crucifié. Après sa mort, ses apôtres courageux et fidèles continuèrent sans lui, baptisant de nouveaux membres et créant diverses congrégations.

La grande apostasie

En dépit des efforts vaillants des apôtres du Christ et de leurs fidèles disciples, l’Église originelle rétablie par le Christ commença à disparaître. Les membres affrontèrent de grandes persécutions et tous les apôtres, sauf un, moururent en martyrs. Cette période de dérive loin de l’Évangile que le Christ avait organisé est appelée la grande apostasie (voir 2 Thessaloniciens 2:1-3). L’autorité apostolique de conférer les clefs de la prêtrise et de recevoir la révélation pour l’Église fut perdue ainsi que de nombreux enseignements précieux. Des erreurs concernant ses enseignements s’immiscèrent dans l’Église, créant des opinions conflictuelles et la perte de vérités. Cette période constitue donc ce qu’on appelle la grande apostasie.

Sans autorité ou direction divine, la chrétienté aurait eu du mal à survivre à cause d’opinions contradictoires sur même les enseignements les plus fondamentaux de l’Évangile. Sans l’autorité de la prêtrise ou la plénitude de l’Évangile, les gens doivent s’appuyer sur la sagesse humaine pour interpréter les Écritures, les principes et les ordonnances. Beaucoup d’idées fausses ont été enseignées comme vraies, et beaucoup de ce que nous savons sur la personnalité et la nature véritables de Dieu, le Père, de son Fils, Jésus-Christ, et du Saint-Esprit ont été perdues. Des points de doctrine essentiels comme la foi, le repentir, le baptême et le don du Saint-Esprit ont été modifiés et des points de doctrine importante ont été entièrement perdus.

Des siècles plus tard, des gens inspirés comme Martin Luther et Jean Calvin ont reconnu que des pratiques et des points de doctrine ont été changés ou perdus, et ont essayé de réformer les Églises auxquelles ils appartenaient. Mais, sans l’autorité des apôtres du Seigneur Jésus-Christ, il a été impossible de ramener son Évangile et son Église à leur forme originelle.

Dieu a rétabli l’Église du Christ par l’intermédiaire de Joseph Smith

Si notre jeune voisin nous disait que Dieu l’a appelé à rétablir sa véritable église sur la terre, le croirions-nous ? Probablement pas. Beaucoup de gens de Nazareth ne crurent pas non plus que leur voisin, Jésus-Christ, le charpentier, était le Messie.

Après des siècles de confusion spirituelle, les gens avaient désespérément besoin des vérités originelles données par Jésus-Christ. En 1820, quand Dieu choisit un garçon de quatorze ans comme messager, la plupart des gens refusèrent de l’écouter. Joseph Smith vivait aux États-Unis, le seul pays qui, à cette époque, prônait la liberté religieuse. Sa famille était profondément religieuse et recherchait sans cesse la vérité.

Parmi les nombreuses églises chrétiennes, Joseph devait décider à laquelle se joindre. Après une étude approfondie, il ne savait toujours pas à quelle église chrétienne il devait se joindre. Il écrivit plus tard : « La confusion et la lutte entre les diverses confessions étaient si grandes, qu’il était impossible à quelqu’un d’aussi jeune que moi… de décider d’une manière sûre qui avait raison et qui avait tort… Au milieu de cette guerre de paroles et de ce tumulte d’opinions, je me disais souvent : Que faut-il faire ? Lequel de tous ces partis a raison ? Ou ont-ils tous tort, autant qu’ils sont ? Si l’un d’eux a raison, lequel est-ce, et comment le saurai-je ? » (Joseph Smith, Histoire 1:8,10)

Joseph se tourna vers la Bible pour être guidé. Il lut : « Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée » (Jacques 1:5). Exerçant une foi simple, il décida de le faire. Au printemps de l’année 1820, il se rendit dans un bosquet voisin et s’y agenouilla pour prier. Il décrivit ainsi son expérience : « Je vis, exactement au-dessus de ma tête, une colonne de lumière, plus brillante que le soleil, descendre peu à peu jusqu’à tomber sur moi…Quand la lumière se posa sur moi, je vis deux Personnages dont l’éclat et la gloire défient toute description, et qui se tenaient au-dessus de moi dans les airs. L’un d’eux me parla, m’appelant par mon nom, et dit, en me montrant l’autre : Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Écoute-le ! » (Joseph Smith, Histoire 1:16-17)Dieu le Père et son Fils, Jésus-Christ, lui apparurent en vision. Le Sauveur dit à Joseph de ne se joindre à aucune Église. À cette époque, beaucoup de gens honnêtes croyaient au Christ et essayaient de comprendre et d’enseigner son Évangile, mais ils n’avaient pas la plénitude de la vérité, ni l’autorité de baptiser et d’accomplir d’autres ordonnances salvatrices. Cette vision marqua le début du Rétablissement de l’Église de Jésus-Christ sur la terre ; dix ans plus tard, Dieu autorisa un Joseph Smith plus sage et instruit par les cieux à l’établir, permettant à nouveau à chacun de recevoir la joie et les bénédictions qui découlent de la mise en pratique de l’Évangile.

En apprendre davantage sur Joseph Smith

Rétablissement de l’autorité de diriger son Église.

Que signifie vraiment avoir l’autorité divine ? L’autorité d’agir au nom de Dieu s’appelle la prêtrise. Certaines personnes pensent à tort que la prêtrise donne à celui qui la détient le pouvoir de dire aux autres ce qu’ils doivent faire. En fait, l’autorité de la prêtrise permet à une personne d’agir au nom de Dieu en faveur de son Église, comme lorsque nous donnons à quelqu’un une procuration afin qu’il puisse agir en notre nom.

Avant que l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ne fût organisée, Joseph Smith reçut l’autorité de la prêtrise des mains de Jean-Baptiste, ainsi que de Pierre, Jacques et Jean, qui avaient reçu ces mêmes « pouvoirs et autorité » de Jésus-Christ en personne (Luc 9:1 , traduction littérale de la version du Roi Jacques, N.d.T.). Ces hommes apparurent dans leur état angélique et conférèrent la prêtrise à Joseph Smith.Thomas S. Monson, notre prophète actuel, est le successeur autorisé de Joseph Smith. Son autorité de la prêtrise et celle des autres apôtres de l’Église remontent à Jésus-Christ en une chaîne d’ordinations ininterrompue.

Le Livre de Mormon

Le Livre de Mormon témoigne que Jésus-Christ a effectivement vécu sur la terre et qu’il continue à vivre aujourd’hui en tant que notre Sauveur divin. C’est un deuxième témoignage de l’existence de Jésus-Christ et de la véracité de la Bible. Le récit de son origine est aussi miraculeux que les autres événements entourant le rétablissement de l’Église.

En 1823, Joseph Smith reçut la visite d’un messager céleste appelé Moroni, qui se manifesta de la même manière que les anges qui apparurent souvent à des apôtres, dans le Nouveau Testament. Moroni parla à Joseph d’annales provenant d’anciens habitants du continent américain, annales qui étaient enterrées dans une colline voisine. Il dit qu’elles contenaient la plénitude de l’Évangile de Jésus-Christ et qu’elles étaient écrites sur de fines plaques d’or. Joseph traduisit le livre en anglais. Le livre reçut le nom de Livre de Mormon, d’après Mormon, le prophète de jadis qui le compila.

Traduit et écrit dans le même style scripturaire que la Bible, le Livre de Mormon nous parle des luttes du peuple juste de cette époque qui essayait de suivre les commandements de Dieu. Comme c’est parfois le cas pour nous aujourd’hui, ils étaient souvent raillés et persécutés pour leurs croyances. Une partie particulièrement inspirante du livre raconte la visite du Christ sur le continent américain, peu après sa résurrection. Il invita les gens à venir sentir les marques de ses blessures aux mains, aux pieds et au côté. Il les bénit et les guérit, accomplit des miracles et donna à douze hommes la même autorité qu’à ses douze apôtres, dont les œuvres sont relatées dans la Bible. Sa visite eut un impact si profond sur le peuple que, pendant près de cent soixante-dix ans, il vécut dans la paix et la justice.

Pour en apprendre plus sur le Livre de Mormon

Dieu est votre Père céleste aimant

La vérité la plus importante révélée par l’Évangile rétabli est que Dieu est notre Père céleste et que nous sommes ses enfants d’esprit. Il nous connaît personnellement et nous aime plus que nous ne pouvons le comprendre. Il veut que nous réussissions dans cette vie et que nous retournions vivre avec lui. Notre vie sur la terre fait partie de son plan pour que nous obtenions un corps, que nous apprenions, que nous progressions et que nous trouvions de la joie. La vie est parfois difficile, solitaire ou effrayante, mais notre Père céleste se soucie toujours de nous. En réponse à vos prières, il est prêt à vous consoler, à vous apaiser et à vous guider.

Il nous a préparé un chemin à suivre qui sera une bénédiction dans notre vie. Il est nécessaire que nous suivions ce chemin pour retourner à lui. Cela nous permettra de bénéficier de tous les effets du sacrifice expiatoire du Christ. Ce faisant, nous trouverons une paix et une joie plus grandes dans cette vie et dans la vie à venir.

Les familles sont essentielles au plan de Dieu

Peut-être avons-nous été élevés par deux parents aimants, en sécurité dans une famille heureuse. Peut-être cela n’a-t-il pas été le cas et avons-nous grandi dans les difficultés, sans l’amour et le soutien auxquels nous aspirions. Il est probable qu’une fois adultes, nous voulions avoir un foyer heureux.

Il n’est pas toujours facile de vivre en paix au sein de notre famille, mais dans l’Église rétablie de Dieu, on considère que le mariage et la famille sont les cellules sociales les plus importantes, maintenant et dans l’éternité. Dieu veut que nous fassions tout ce que nous pouvons dès maintenant pour nous préparer à vivre à tout jamais avec notre famille. Si nous édifions notre mariage et notre famille sur les principes du Christ, notamment la foi, la prière, le repentir, le pardon, le respect, l’amour, la compassion, le travail et les divertissements sains, notre foyer peut être un endroit de refuge, de paix et de joie immense.

Nous ne devons pas nous décourager. Malgré tous nos efforts, notre mariage et notre foyer ne seront pas parfaits. Cela fait partie du processus de croissance dont nous devons faire l’expérience. Dieu veut que nous apprenions à être patients et aimants quand notre conjoint, notre petit enfant ou notre adolescent agit d’une façon qui n’est que trop humaine. Notre rôle consiste à les servir ce qui, en retour, nous aidera à devenir davantage comme Dieu.

Plus d’informations sur la façon de fortifier la famille

Comment Dieu nous parle aujourd’hui

Il nous guide aussi par l’intermédiaire de ses prophètes, qui ont l’autorité de parler et d’agir en son nom. Tout au long de l’histoire, des prophètes courageux comme Noé, Abraham, Moïse, Pierre, Jean-Baptiste, Paul et d’innombrables autres ont rendu de fervents témoignages du Christ pour que notre propre foi en lui puisse grandir.

En 1844, quand Joseph Smith mourut tragiquement en martyr à Carthage (Illinois), la direction de l’Église rétablie passa à Brigham Young, qui, à cette époque, était le doyen des apôtres. Pendant les trente-trois années qui suivirent, il dirigea l’Église sous la direction du Christ, conduisant, en 1847, le premier groupe de pionniers à travers les plaines jusqu’à la vallée du Lac Salé. Il supervisa l’immigration de plus de soixante-dix mille personnes supplémentaires venant des États-Unis et d’Europe et il fonda plus de trois cent cinquante implantations dans l’Ouest des États-Unis, au Canada et au Mexique.

La succession de prophètes se poursuit aujourd’hui avec Thomas S. Monson, notre prophète et président de l’Église actuel. Il est assisté de deux conseillers, Henry B. Eyring et Dieter F. Uchtdorf. Ensemble, ils forment la Première Présidence de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (comme Pierre, Jacques et Jean à l’époque du Christ). De même que Dieu, par l’intermédiaire de son prophète Moïse, a fait sortir les Israélites de l’esclavage et les a conduits dans un endroit meilleur, il nous guide vers une vie plus heureuse et plus paisible, quand nous choisissons de suivre Jésus-Christ en respectant les recommandations de son prophète actuel. Nous sommes tous invités à lire ou à écouter les paroles des prophètes modernes et à voir en quoi la connaissance de la volonté de Dieu peut être bénéfique dans notre vie.