mormon.org Monde entier

Le plan divin
du bonheur

« D’où est-ce que je viens et pourquoi suis-je ici ? »

Votre vie n’a pas commencé le jour de votre naissance et elle ne s’arrête pas à la mort. Avant de venir sur la terre, votre esprit vivait avec notre Père céleste qui vous a créé. Vous le connaissiez et il vous connaissait et vous aimait. C’était une période heureuse pendant laquelle on vous a enseigné le plan de Dieu et le chemin menant à la vraie joie. Mais Dieu savait que nous aurions besoin de le quitter, tout comme la plupart d’entre nous quittons notre foyer et nos parents lorsque nous grandissons. Il savait que vous ne pourriez pas progresser à moins de partir pour un temps. Il vous a donc permis de venir sur la terre pour connaître la joie aussi bien que la souffrance d’avoir un corps physique.

Ce qui rend parfois cette vie si difficile, c’est le fait d’être coupé de la présence physique de Dieu. En plus de cela, nous ne pouvons pas nous souvenir de notre vie prémortelle, ce qui signifie que nous devons marcher par la foi plutôt que par la vue. Dieu n’a pas dit que ce serait facile, mais il a promis que son Esprit serait là quand nous aurions besoin de lui. Même si nous en avons parfois l’impression, nous ne sommes pas seuls tout au long de notre voyage.

Le plan de Dieu pour vous

Cela ne signifie pas qu’il attend de vous que vous soyez parfaits. Il sait que ce ne sera pas le cas. Mais il attend de vous que, pendant que vous êtes sur terre, vous fassiez tout votre possible pour lui ressembler davantage et que vous appreniez de vos erreurs et progressiez. Chaque fois que vous faites un mauvais choix aux conséquences douloureuses, cette décision engendre la tristesse, parfois immédiatement, parfois beaucoup plus tard. De même, le fait de choisir le bien finit par mener au bonheur et vous aide à devenir davantage comme notre Père céleste.

Obtenir un corps physique

Tout comme Dieu a créé la terre pour que vous y viviez et acquériez de l’expérience, il vous a créé. Et il vous a donné un corps de chair et d’os à l’image de son corps glorifié. Dans l’Ancien Testament, Dieu dit : « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance » (Genèse 1:26). Jacob a déclaré avoir vu Dieu « face à face » (Genèse 32:30). Moïse a aussi parlé avec Dieu « face à face, comme un homme parle à son ami » (Exode 33:11). Dans le Nouveau Testament, quand le Christ ressuscité est apparu à ses apôtres, il leur a dit : « Touchez-moi et voyez : un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai » (Luc 24:39).

C’est grâce à Adam et Ève que nous pouvons choisir

En tant que premiers enfants de Dieu sur la terre, Adam et Ève vivaient dans un jardin paradisiaque. Ils ne connaissaient ni le chagrin ni la douleur, ce qui peut sembler agréable, sauf que, sans cela, ils ne pouvaient pas non plus ressentir la joie. Ils ne se souvenaient pas de leur vie prémortelle. S’ils n’avaient pas mangé du fruit défendu, ils auraient vécu comme cela pour toujours et n’auraient jamais eu d’enfants. L’humanité n’aurait jamais vu le jour et le monde n’aurait jamais eu d’habitants.

Comme nous le savons, Adam et Ève ont succombé à la tentation de Satan : ils ont mangé du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal et ont désobéi à Dieu qui leur avait commandé de ne pas manger de ce fruit. Par conséquent, ils ont dû quitter, physiquement et spirituellement, la présence de Dieu ; c’est ce que l’on appelle la chute. Ils sont devenus mortels, comme nous, sujets au péché, aux maladies, à toutes sortes de souffrances et finalement à la mort. Mais ce n’était pas entièrement négatif, parce qu’ils ont, dès lors, pu éprouver une grande joie. « Adam tomba pour que les hommes fussent, et les hommes sont pour avoir la joie. » (2 Néphi 2:25) Parce qu’Adam et Ève ont respecté l’Évangile de Jésus-Christ, ils ont pu recevoir l’inspiration de Dieu, la révélation et même la visite de messagers divins.

Dès lors qu’ils quittèrent le jardin, ils purent progresser et apprendre à devenir davantage comme notre Père céleste. De plus, ils ont pu procréer et permettre au reste des enfants d’esprit de Dieu (nous) de venir sur terre, de recevoir un corps physique et d’être mis à l’épreuve dans leurs choix quotidiens. Comme ce fut le cas pour Adam et Ève, tous nos choix, bons ou mauvais, ont des conséquences. Le bonheur et la progression durables s’obtiennent en choisissant de faire ce que Dieu veut. Le mot clé est « choisir ». Généralement, Dieu ne s’interpose pas pour nous empêcher de faire les mauvais choix que Satan nous incite à faire. Par contre, il offre son amour, des conseils divins et des avertissements lorsque nous lui ouvrons notre cœur.

Le secret du bonheur

Nous tombons souvent dans le piège suivant : nous pensons qu’une nouvelle voiture, une promotion professionnelle, un « relooking » ou une certaine notoriété nous rendront heureux. C’est souvent le cas pendant un certain temps. Mais cela ne dure jamais parce que la richesse, le pouvoir, la beauté et la notoriété n’apportent tout simplement pas le bonheur durable que nous souhaiterions trouver.On trouve plutôt le véritable bonheur en suivant l’exemple du Christ et en acquérant les qualités divines telles que la bonté, l’amour, la justice et la miséricorde. On le trouve en servant les autres et en les aidant à suivre l’exemple et les enseignements de Jésus-Christ. On l’obtient en surmontant les appétits de notre corps humain pour suivre les murmures de l’Esprit. Le bonheur s’obtient en travaillant dur, en menant une vie saine, en ayant des amis, une famille et des réussites personnelles.Quoi que vous ayez ou n’ayez pas dans cette vie, vous obtiendrez le bonheur le plus profond et le plus durable en apprenant ce qu’est le plan de Dieu et en le suivant.

Quand des choses mauvaises se produisent

Nous tombons malades. Des êtres chers décèdent. Nous perdons notre travail ou notre maison. Notre conjoint est infidèle. Il est difficile de ne pas se demander pourquoi Dieu permet que nous souffrions tant. Sachez que, même si Dieu n’a aucun plaisir à vous voir souffrir, vos difficultés, quelle que soit leur cause, peuvent vous rapprocher de lui et même vous rendre plus forts, si vous les supportez fidèlement (2 Néphi 2:2 , Apocalypse 3:19).

Il est réconfortant de savoir que Jésus-Christ, le fils de Dieu, a souffert toutes choses. Il comprend votre souffrance et peut vous aider dans vos épreuves. Quand vous avez foi en Dieu et en son plan, vous pouvez avoir l’assurance que tout ce qui vous arrive sur la terre a un but. Le temps que nous passons ici est court en comparaison de notre vie éternelle. Comme le Seigneur l’a dit à Joseph Smith pendant une période de souffrance intense :

Parce que vous affrontez les catastrophes, vous êtes fortifié et vous offrez davantage de compassion à votre prochain. Vous apprenez, vous progressez et vous avez le désir de servir les autres. Dans la condition mortelle, l’adversité est l’un des moyens les plus efficaces pour vous mettre à l’épreuve et vous former. Notre Père céleste qui nous aime a la capacité de réparer toutes les injustices que nous pouvons être amenés à subir dans cette vie. Si nous persévérons fidèlement, il nous récompensera dans la vie à venir, au-delà de ce que nous pouvons imaginer (1 Corinthiens 2:9). Chose surprenante, avec l’aide de Dieu, vous pouvez ressentir de la joie même dans les temps d’épreuves et affronter les difficultés de la vie avec sérénité.

Ce que Jésus-Christ a fait pour vous

Jésus-Christ a souffert pour nous 02:21

Vos erreurs peuvent aller du simple fait de blesser les sentiments d’un ami, jusqu’à des péchés beaucoup plus graves. Lorsque nous voyons la souffrance que nous avons causée, lorsque nous éprouvons la détresse qui naît des remords, de la honte et de la culpabilité, nous pouvons parfois nous sentir écrasés et accablés. Nous nous demandons si nous pourrons jamais surmonter nos erreurs et ressentir la paix qui est accordée à celui qui est pardonné. Tout cela est rendu possible par l’expiation de Jésus-Christ et le processus du repentir. Nous pouvons confesser nos péchés à Dieu et lui demander pardon. Et il a promis qu’il ne s’en « souvien[t] plus » (Doctrine et Alliances 58:42). C’est possible parce que notre Père céleste a envoyé son Fils, Jésus-Christ, souffrir volontairement et payer pour nos péchés et nos chagrins en expiant lui-même pour eux. Il nous est difficile de comprendre pleinement ce que Jésus a dû souffrir pour nos péchés. Mais nous savons que, dans le jardin de Gethsémané, le poids de nos péchés a provoqué une douleur telle qu’il a saigné par tous les pores de la peau (Luc 22:39-44). Par la suite, quand il était sur la croix, Jésus a subi de plein gré une mort douloureuse, selon l’un des procédés les plus cruels qui aient jamais existé (Alma 7:11).

Cependant, sa souffrance mentale et spirituelle a largement surpassé les souffrances de la croix. Le Sauveur nous dit : « Car voici… . . j’ai souffert ces choses pour tous afin qu’ils ne souffrent pas s’ils se repentent… . . tout comme moi » (Doctrine and Alliances 19:16-17).

En plus de lui demander pardon, Dieu veut aussi que nous demandions pardon aux personnes que nous avons blessées, que nous essayons de réparer les dommages et que nous promettions de ne pas répéter les mêmes erreurs. Alors nous pourrons aller de l’avant en ressentant l’amour de Dieu et la paix et la joie indicibles qui résultent d’un pardon total.

Pour que son Expiation agisse totalement dans votre vie, vous devez :

  • Exercer votre foi en lui.
  • Vous repentir.
  • Vous faire baptiser.
  • Recevoir le Saint-Esprit.
  • Décider de suivre ses enseignements jusqu’à la fin de votre vie.

« Que se passe-t-il après la mort ? »

Imaginez votre main dans un gant. Le gant ne bouge que lorsque la main bouge. Enlevez le gant et celui-ci reste immobile sur la table. C’est un moyen facile de visualiser ce qui se produit quand on meurt. Imaginez que le gant représente votre corps qui fonctionne grâce à ce que vous êtes réellement : votre esprit. Quand vous mourez, vous abandonnez votre corps, comme un gant sans vie, mais votre esprit vit à jamais.

De nombreuses Écritures et récits personnels de prophètes de toutes les époques témoignent de cette vérité.

Bien sûr pour celui qui reste en arrière, qui perd un ami ou un être cher, cette perte cause une grande souffrance. Mais le fait de savoir que vous reverrez cette personne apporte beaucoup de réconfort. Et grâce à la mort du Christ, notre esprit et notre corps seront réunis (ressuscités) à un moment donné, et rendus parfaits pour ne plus jamais être séparés.

L’immortalité : l’un des plus grands dons de Dieu

La plupart d’entre nous diraient probablement : vivre à jamais. C’est exactement ce que Dieu a prévu pour chacun de nous quand il a envoyé sur terre son fils, Jésus-Christ, mourir pour nous et expier pour nos péchés. Cela s’appelle la résurrection et quiconque naît sur terre, qu’il soit bon ou mauvais, recevra le don de l’immortalité (1 Corinthiens 15:22).

Le troisième jour après sa crucifixion, Jésus-Christ fut le premier homme à ressusciter. Son esprit a été réuni à son corps désormais glorifié et rendu parfait ; dès lors, il ne pouvait plus mourir. Quand les amis du Christ se rendirent au tombeau, des anges leur dirent : « Il n’est point ici ; il est ressuscité, comme il l’avait dit » (Matthieu 28:6).

« Est-ce que j’irai au ciel ? »

Oui! Dieu jugera équitablement tous les hommes et les récompensera convenablement en leur accordant une place dans son royaume.