mormon.org Monde entier

Joseph Smith

Joseph Smith : prophète de Dieu

Au début des années 1800, la partie occidentale de l’État de New York était connue sous le nom de « Burned Over District » [district enflammé]. La ferveur religieuse y était intense. Plusieurs religions envoyèrent des ministres du culte en quête de convertis à ajouter à leur troupeau, tant et si bien qu’il ne resta plus personne à convertir, disait-on. Ce fut une époque et un lieu d’agitation religieuse.

C’est dans ce cadre que Joseph et Lucy Mack Smith donnèrent le jour à Joseph Smith, fils. Sa famille élargie se trouva au cœur de ce renouveau religieux, désirant mener une vie juste, mais ne sachant pas vraiment à laquelle de toutes les religions qui s’affrontaient se joindre. Les membres de la famille de Joseph étaient attirés par diverses religions, mais personne n’était certain que la sienne fût la véritable Église du Christ.

Des membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours font part de leurs sentiments et de leur témoignage concernant Joseph Smith, le prophète.

À la recherche de la vérité

Âgé d’à peine quatorze ans, Joseph avait déjà le désir de trouver la vérité. Comme les autres membres de sa famille, il était profondément religieux et quand arriva le moment de se faire baptiser, Joseph dut prendre une décision quant à laquelle de toutes les confessions chrétiennes il souhaitait se joindre. parmi toutes les confessions chrétiennes. Après une étude approfondie, il était toujours troublé. Il écrivit plus tard : « La confusion et la lutte entre les diverses confessions étaient si grandes, qu’il était impossible à quelqu’un d’aussi jeune et d’aussi peu au courant des hommes et des choses que moi de décider d’une manière sûre qui avait raison et qui avait tort […] Au milieu de cette guerre de paroles et de ce tumulte d’opinions, je me disais souvent : Que faut-il faire ? Lequel de tous ces partis a raison ? Ou ont-ils tous tort, autant qu’ils sont ? Si l’un d’eux a raison, lequel est-ce, et comment le saurai-je ? » (Joseph Smith, Histoire 1:8,10).

Joseph se tourna vers la Bible pour être guidé. Il lut :

Ce verset produisit une impression profonde sur lui. Il décida de demander en prière ce qu’il devait faire, avec la foi simple que Dieu l’entendrait et lui répondrait.

Un prophète de Dieu

Au printemps de l’année 1820, Joseph se rendit dans un bosquet près de chez lui et s’agenouilla pour prier. Il décrit ainsi son expérience : « Je vis, exactement au-dessus de ma tête, une colonne de lumière, plus brillante que le soleil, descendre peu à peu jusqu’à tomber sur moi […] Quand la lumière se posa sur moi, je vis deux Personnages dont l’éclat et la gloire défient toute description, et qui se tenaient au-dessus de moi dans les airs. L’un d’eux me parla, m’appelant par mon nom, et dit, en me montrant l’autre : Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Écoute-le ! » (Joseph Smith, Histoire 1:16-17).

Voyez comment Dieu a rétabli la plénitude de son Évangile sur la terre par l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète (19 min 15 s).

Cette vision de notre Père céleste et de son Fils Jésus-Christ prépara Joseph Smith à son appel de prophète de Dieu. Il apprit qu’aucune des Églises existant sur la terre n’avait la plénitude de la vérité. Plus tard, Joseph Smith fut choisi pour établir l’Église du Christ et rétablir la prêtrise, qui est l’autorité d’agir au nom de Dieu. Dieu lui indiqua l’endroit où se trouvaient des annales anciennes et lui donna la capacité de les traduire en anglais. Ces annales s’appellent le Livre de Mormon. Il continua à prier et reçut, tout au long de sa vie, des révélations pour l’Église. Ces révélations ont été réunies en un livre d’Écritures appelé Les Doctrine et Alliances qui démontre que Dieu continue à diriger ses enfants à notre époque. Le 6 avril 1830, Joseph Smith organisa officiellement l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.

Un dirigeant de l’Église de Jésus-Christ

Parfois, quand nous obtenons un poste à responsabilités, nous pensons que nous n’avons plus besoin d’aide, mais après son appel de prophète, Joseph Smith s’appuya de plus en plus sur le Seigneur. Il savait qu’il n’avait pas pour responsabilité de répandre ses propres enseignements, mais de transmettre les révélations de Dieu. La plupart des textes contenus dans les Doctrine et Alliances sont des réponses de Dieu aux prières et aux questions de Joseph Smith. Il demandait à Dieu de clarifier des parties de l’Évangile et de lui donner des conseils sur la façon de diriger l’Église et le nombre croissant de membres. Dieu lui dit d’appeler des apôtres, des prophètes et d’autres dirigeants pour superviser l’Église.

Les premiers saints endurèrent de grandes persécutions, parce que leurs voisins voyaient en eux une menace commerciale, politique et religieuse. C’est pourquoi Joseph et les personnes qu’il appela pour l’aider durent conduire plusieurs migrations de saints vers des régions plus accueillantes du pays. En dépit de toutes les souffrances qu’ils endurèrent, les premiers membres de l’Église construisirent des temples, accomplirent l’œuvre missionnaire, édifièrent des villes prospères et certains d’entre eux servirent dans l’armée des États-Unis pendant leur migration vers l’Ouest. Plusieurs années avant la mort de Joseph, le Seigneur lui dit d’organiser le collège des douze apôtres, à qui il conféra plus tard toutes les clefs, tous les droits et toute l’autorité nécessaires pour diriger l’Église. Après la mort de Joseph, Brigham Young, qui était alors le doyen des apôtres sur la terre, lui succéda comme deuxième prophète et président de l’Église. Thomas S. Monson, le prophète actuel, est le successeur autorisé de Joseph Smith. Son autorité de la prêtrise et celle des autres apôtres de l’Église remontent à Jésus-Christ en une chaîne d’ordinations ininterrompue, depuis Joseph Smith.

Un mari et un père dévoué

L’un des prophètes ultérieurs de l’Église a dit aux membres : « Aucun autre succès ne peut compenser l’échec au foyer. » Cette déclaration a été faite plus d’un siècle après la mort de Joseph Smith, mais Joseph incarna cette idée tout au long de sa vie. Bien qu’il ait souvent été persécuté et parfois emprisonné sur de fausses accusations, ses premières pensées allaient toujours à sa famille. Il écrivit à Emma, sa femme, pendant son emprisonnement au Missouri :

Joseph mit en pratique la doctrine qu’il prêchait, selon laquelle une priorité importante de notre vie doit être de fortifier notre famille. Quand sa vie était en danger, Joseph se fiait à sa foi en Jésus-Christ, non seulement pour être soutenu lui, mais aussi pour que sa femme et ses enfants soient soutenus.

Martyr de l’Évangile rétabli

Nous pensons parfois que mourir pour une cause est la manifestation la plus pure de la dévotion, mais vivre pour quelque chose est généralement beaucoup plus exigeant. Joseph Smith a fait les deux. Il a consacré sa vie au service de Dieu, supportant la dérision et la violence au nom des choses auxquelles il croyait. Il n’est pas mort en public, suscitant la sympathie du monde ; il a été abattu par la populace alors qu’il était enfermé en prison sur de fausses accusations.

Il a démontré sa dévotion à Dieu dans la vie et dans la mort. On a dit de lui : « Il fut grand dans sa vie et dans sa mort aux yeux de Dieu et de son peuple. Et… il a scellé sa mission et ses œuvres de son sang » (Doctrine et Alliances 135:3).

Il s’est consacré à l’œuvre du Seigneur jusqu’au jour où sa vie lui a été enlevée et nous l’honorons pour sa foi, son humilité et sa dévotion. Nous lui sommes reconnaissants d’avoir contribué à établir l’Église, traduit les Écritures, reçu des révélations et enseigné les choses qui nous aident à comprendre les voies de Dieu.

La fidélité avec laquelle Joseph Smith a œuvré pendant sa courte vie nous incite à nous acquitter de nos propres responsabilités, qu’elles soient importantes ou non.